Tarn: un déséquilibré menace de mort des enfants avec un couteau

Tarn: un déséquilibré menace de mort des enfants avec un couteau

Publié le :

Jeudi 01 Juin 2017 - 14:13

Mise à jour :

Jeudi 01 Juin 2017 - 14:21
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de la commune de Vabre, dans le Tarn, a été hospitalisé d'office mercredi . Il avait menacé un groupe d'enfants, âgés de huit à dix ans, avec un couteau. L'agression, qui n'a pas fait de blessé, s'est déroulée au cœur du village alors que le petit groupe de jeunes se rendait à un entrainement de rugby.

Un habitant du village de Vabre, dans le Tarn, a été hospitalisé d'office mercredi 31 dans l'après-midi après avoir menacé de mort un groupe d'enfants avec son couteau. Le petit rassemblement de jeunes, tous âgés de huit à dix ans, se rendait à un entrainement de rugby lorsqu'il a été agressé par l'homme. Agé d'une cinquantaine d'années, il les a alors menacé de mort à l'aide de son Opinel en pleine rue, au cœur du village.

Le forcené était un habitant du bourg depuis quelques années, et il y était connu pour ses troubles psychologiques. Lors de l'incident  il se trouvait, comme à son habitude, sous l'abri d'un barbecue public, non loin d'une aire de jeux et d'un gymnase.

C'est lorsque les enfants sont passés près de lui qu'il les a menacé, rapporte La Dépêche. Mais les quatre se sont aussitôt échappés et ont couru prévenir leurs entraineurs qui ont eux même appelé les gendarmes, qui sont ensuite intervenus et ont sécurisé le périmètre. Le forcené s'est alors rendu sans violence. Personne n'a été blessé lors de cet incident et seule la mère d'un des enfants, qui s'était évanouie à l'annonce de la nouvelle, a été transportée à l'hôpital.

L'homme hospitalisé, après décision du maire de Vabre, dans un établissement spécialisé devra répondre de violences avec armes et port d'arme prohibé devant la justice. Il avait déjà été à l'origine d'incidents du type dans le petit village et le fait qu'il s'en prenne cette fois à des enfants a provoqué "une réelle émotion" dans la commune.

Le déséquilibré s'est rendu aux gendarmes sans opposition.


Commentaires

-