Tentative de viol: un ancien dirigeant de Radio France dans la tourmente

Tentative de viol: un ancien dirigeant de Radio France dans la tourmente

Publié le :

Lundi 11 Décembre 2017 - 14:46

Mise à jour :

Lundi 11 Décembre 2017 - 15:00
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Accusé de violences sexuelles, Patrice Bertin, un journaliste de France Inter, a été poussé vers la sortie en pleine affaire Weinstein. Âgé de 68 ans, l'homme a quitté son travail le 23 novembre dernier.

Il est actuellement dans la tourmente. Patrice Bertin, un ancien dirigeant de Radio France, est accusé de tentative de viols par deux femmes ainsi que de harcèlement sexuel, selon une enquête publiée ce lundi 11 par Mediapart. Âgé de 68 ans, le journaliste a quitté son travail le 23 novembre dernier en toute discrétion à la suite d’un rendez-vous avec le service des ressources humaines.

Dans son enquête, le média a publié le témoignage de plusieurs femmes. Pour l'une d'elles, les faits remontent à 1998. Elle a raconté qu'il l'avait forcée à venir à son domicile pour parler d'un reportage mais que le rendez-vous avait rapidement dégénéré. "Comme je me débattais, il a sorti une carabine et m'a braquée avec. Mais voyant qu'il n'obtiendrait rien de moi, il a ensuite pointé l'arme sur lui en me disant: +Tu veux que je me suicide, c'est ça?+", a-t-elle notamment déclaré précisant qu'elle avait réussi à s'échapper mais qu'il lui avait fait des menaces par la suite.

Interrogée par Mediapart, Patrice Bertin a tenu à répondre à ses accusations: "Mes plaisanteries sont un peu lourdes, d'accord. (...) Il est possible que des plaisanteries aient été très mal vécues, surtout il y a 20 ans ou 25 ans, où il y avait des ambiances délirantes dans les rédactions. Mais il n'y a jamais eu de harcèlement". L'homme, qui a accompli l'essentiel de sa carrière à France Inter dont il a présenté le journal de 19 heures pendant 20 ans, a qualifié ces allégations de "monstrueuses". "Le viol est un crime. Quelqu'un qui m'accuse d'avoir tenté de commettre un crime est quelqu'un que je poursuis immédiatement".

Visiblement, d'après les informations rapportées par Mediapart, le sexagénaire avait déjà été réprimandé à plusieurs reprises. Pour rappel, le harcèlement sexuel est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende. Une peine portée à trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende lorsque les faits sont commis par une personne qui abuse de l'autorité que lui confèrent ses fonctions.

Patrice Bertin est accusé de tentative de viols par deux femmes ainsi que de harcèlement sexuel.


Commentaires

-