Territoire de Belfort: une adolescente de 17 ans séquestrée et violée pendant 24 heures par 5 agresseurs

Glauque

Territoire de Belfort: une adolescente de 17 ans séquestrée et violée pendant 24 heures par 5 agresseurs

Publié le :

Dimanche 26 Mars 2017 - 16:25

Mise à jour :

Dimanche 26 Mars 2017 - 16:28
Elle était partie rejoindre une amie et passer un peu de temps avec elle. Elle s'est retrouvée entre les mains de cinq bourreaux (dont "l'amie" en question), qui vont lui faire vivre 24 heures d'enfer, entre violences sexuelles et séquestration. Trois majeurs et deux mineurs ont été mis en examen dans cette affaire sordide.
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'affaire va au-delà des limites du sordide. Une adolescente de 17 ans qui n'a plus donné signe de vie pendant plus de 24 heures a été retrouvée et a expliqué avoir connu l'enfer d'un viol et d'une séquestration par cinq personnes, dont plusieurs membres d'une même famille.

Samedi 18 mars, la jeune fille qui habite non loin d'Héricourt dans le département de la Haute-Saône se rend chez une "amie" à Bavilliers, dans le territoire de Belfort. Dans la soirée, sa mère ne la voyant pas revenir décide de prévenir les gendarmes. Ce n'est que le lendemain, le 19 mars, vers 21H30 que la jeune fille donnera signe de vie, en demandant du secours à l'une des maisons du village où elle s'était rendue. Et où elle a connu l'enfer.

Pour des raisons qui restent encore à éclaircir, la jeune fille est tombée dans les mains d'un groupe de cinq personnes, dont son "amie" à qui elle rendait visite, qui l'ont forcée à ingérer des médicaments, sans doute des sédatifs ou des tranquillisants, avant de lui faire subir des violences sexuelles.

D'après les premiers éléments de l'enquête dévoilés par l'Est républicain, les cinq suspects, qui ont été arrêtés et mis en examen, seraient âgés de 15 à 40 ans (deux personnes sont mineures). Le parquet de Montbéliard confirme que plusieurs d'entre eux sont membres d'une même famille et d'autres font partie d'un cercle amical. Détail glaçant, il est précisé que si les cinq personnes ne sont pas toutes poursuivis pour les mêmes faits (certaines le sont pour viol, d'autre pour séquestration), "le niveau d'implication des cinq est important".

Après toute une nuit puis toute une journée de sévices, la malheureuse victime a été conduite dans un bois entre les communes de Bavilliers et Urcerey, et abandonnée sur place. Elle a alors pu rejoindre seule la maison où elle trouvera de l'aide.

Les trois majeurs ont été placés en détention préventive, les deux mineurs eux, sont sous contrôle judiciaire dans un centre fermé. 

La disparition avait été signalé à la gendarmerie le samedi 18.

Commentaires

-