Terrorisme: Interpol diffuse une liste de 173 djihadistes prêts à revenir en Europe et préparer des actions kamikazes

Terrorisme: Interpol diffuse une liste de 173 djihadistes prêts à revenir en Europe et préparer des actions kamikazes

Publié le :

Dimanche 23 Juillet 2017 - 16:45

Mise à jour :

Dimanche 23 Juillet 2017 - 16:46
©Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon la presse britannique, Interpol aurait transmis fin mai aux services de renseignement européens une liste conséquente de djihadistes présents en Syrie ou en Irak et prêts à revenir en Europe pour y mener des attaques terroristes.

C'est le journal britannique The Guardian qui révèle l'information pour le moins glaçante: Interpol aurait transmis aux différents services de renseignements européens une liste de 173 terroristes issus du groupe Etat islamique qui cherchent à rejoindre l'Europe. Pour eux, un seul but: commettre des attentats.

Ce serait le FBI qui, à l'origine, serait à l'origine de cette liste en se basant sur des renseignements issus des services secrets américains présents sur le terrain en Syrie et en Irak. Elle a ensuite été transmise à Interpol, et répandue le 27 mai dernier dans les différents pays.

Interpol (dont le siège est dans l'agglomération lyonnaise) explique que les individus inclus dans cette base de données sont "formés pour construire et positionner des engins explosifs improvisés dans le but de provoquer la mort et de graves blessures". La liste serait très détaillée assure le journal britannique qui explique que les noms sont accompagnés de photos, d'adresses, de liens familiaux, ou des dates de recrutement. Les éléments connus ne permettent pas de savoir cependant si les suspects en question sont déjà rentrés en Europe ou non.

Sur le terrain militaire, l'Etat islamique est en pleine déconfiture. L'organisation terroriste a déjà perdu la bataille de Mossoul en Irak, et est en train de lâcher du terrain à Raqqa en Syrie. Et des doutes subsistent sur la possibilité que son chef annoncé, Abou Bakr al-Baghdadi, soit mort. Or, cette situation pourrait déboucher paradoxalement sur un risque accru d'attaques kamikazes dans des pays européens.

La liste ne dévoile pas cependant si les suspects sont en Europe ou non.


Commentaires

-