Terrorisme: Kevin Guiavarch, un Breton cadre de l'Etat islamique arrêté en Turquie avec ses quatre femmes

Terrorisme: Kevin Guiavarch, un Breton cadre de l'Etat islamique arrêté en Turquie avec ses quatre femmes

Publié le :

Jeudi 27 Octobre 2016 - 11:30

Mise à jour :

Jeudi 27 Octobre 2016 - 11:36
©Stringer/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Kevin Guiavarch, malgré ses 23 ans, était déjà un cadre de l'Etat islamique (EI). Il a été arrêté et incarcéré en Turquie, prétendant vouloir quitter l'EI et se rendre aux autorités.

Il est sur la liste noire de l’Organisation des Nations unies (ONU), signe de son niveau élevé dans la hiérarchie de l’Etat islamique. Kevin Guiavarch, un Breton de 23 ans, vient d’être arrêté en Turquie. Malgré son jeune âge, il est soupçonné d’être l’un des principaux recruteurs de l’organisation terroriste, et d'avoir mêler à son financement.

L’homme avait quitté la Syrie –accompagné de ses quatres femmes– pour se rendre volontairement en Turquie. Il affirme en effet être "un repenti" et vouloir quitter l'EI.

Kenin Guiavarch se serait converti à l’islam à l’âge de 14 ans. En 2012, il part faire le djihad en Syrie, rejoignant dans un premier temps l'ancien Front al-Nosra (affilié à Al-Qaïda), avant de "rejoindre la concurrence" de l’Etat islamique. Là, il aurait contribué à mettre en place un réseau de financement. Il aurait notamment convaincu une mère de famille de Troyes –dont la fille est partie faire le djihad– de financer ses activités terroristes. Elle a depuis été écrouée.

La France espère que l’homme pourra rapidement être jugé en Turquie puis extradé vers l’Hexagone où il pourrait révéler certains renseignements sur l’organisation interne du groupe terroriste.

En attendant, deux de ses quatre femmes, âgées de 26 et 34 ans, viennent d’être rapatriées et mises en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste". La plus âgée a été placée en détention provisoire. Elle est la mère de deux enfants qu’elle a eu avec Kevin Guiavarch tous les deux nés en Syrie. L’autre femme, mère d’un enfant, a été laissé libre sous contrôle judiciaire. 

 

L'homme pourrait livrer des informations sur la structure de l'Etat islamique.


Commentaires

-