Thénezay: un homme de 66 ans tue sa femme au fusil de chasse et se donne la mort

Homicide et suicide

Thénezay: un homme de 66 ans tue sa femme au fusil de chasse et se donne la mort

Publié le :

Mardi 21 Mars 2017 - 13:22

Mise à jour :

Mardi 21 Mars 2017 - 13:24
Une femme de 63 ans a été tuée par arme à feu à Thénezay dans les Deux-Sèvres. L'auteur serait son mari, un homme de 65 ans qui aurait ensuite retourné l'arme contre lui.
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le couple avait visiblement de problèmes depuis quelques temps. Un homme de 66 ans a tiré sur sa femme au fusil de chasse à Thénezay, une commune situé à une quinzaine de kilomètres de Poitiers (Deux-Sèvres), lundi 20 en fin d'après-midi. Son épouse, une femme de 64 ans, n'a pas survécu à ses blessures.

Selon le journal La Nouvelle République qui révèle l'affaire, le sexagénaire qui résidait à Valette, un hameau situé à cinq kilomètres de Thénezay, n'aurait pas supporté la récente séparation avec sa femme. Suite à son terrible forfait, le suspect s'est donné la mort avec la même arme qu'il avait utilisé pour tuer sa femme.

Les gendarmes de la brigade de recherches de Parthenay et de la compagnie d'Airvault ont découvert les deux corps peu de temps après les faits, après que l'alerte eut été donnée par une amie du couple qui avait entendu les coups de feu. Selon les premiers éléments de l'enquête, le couple rencontrait de nombreux problèmes depuis un certain temps et le sexagénaire avait menacé sa femme à plusieurs reprises. Selon les premiers éléments de l'enquête, elle cherchait à changer de logement pour quitter définitivement son mari: "Elle a été vue dans le bourg, ce lundi matin. Elle était venue visiter deux logements appartenant à la commune", a expliqué un adjoint au maire d ela commune.

Un examen des corps est prévu ce mardi à l'institut médico-légal de Poitiers pour confirmer ces différents éléments. Mais pour le parquet de Niort, en charge de l'affaire, le scénario semble relativement clair et ne souffre pas de contradiction, validant la thèse de l'homicide et du suicide. 

Le suspect s'est donné la mort avec la même arme qu'il avait utilisé pour tuer sa femme.

Commentaires

-