Tortures et mort de Christophe Rambour: perpétuité requise contre le principal suspect, Na Rin Bun

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Tortures et mort de Christophe Rambour: perpétuité requise contre le principal suspect, Na Rin Bun

Publié le 26/03/2018 à 14:42 - Mise à jour à 14:50
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Christophe Rambour est mort à Villers-Faucon (Somme) en 2012, après avoir été séquestré et torturé pendant trois moins par cinq personnes. Des peines allant de 10 ans de prison à la perpétuité ont été requises à leur encontre ce lundi.

Le verdict du procès de la mort de Christophe Rambour sera rendu mardi 27. Ce lundi 26, l'avocat général a requis des peines allant de 10 ans de prison à la perpétuité devant les assises de la Somme contre cinq personnes accusées de tortures et séquestration suivies de mort entre 2011 et 2012.

La victime, séquestrée dans deux maisons de Villers-Faucon et Longueau (Somme) entre septembre 2011 et janvier 2012, a été torturé par son groupe d'amis, avant de succomber. Le calvaire vécu par Christophe Rambour a des allures de terrible inventaire: "Etre dénutri, devoir demander l’autorisation pour aller aux toilettes ou se laver, avoir le torse brûlé, dormir par terre, manger dans une gamelle à chien, devoir avaler des cigarettes allumées, boire de l’huile, boire de l’urine, manger des excréments dans la cuvette des WC et être frappé, encore et encore, certainement au point d’en mourir", rapporte Le Courrier Picard. "Certainement" car le corps a été découpé et brûlé rendant les constatations de médecine légale impossibles.   

Lire aussi - Comment faire disparaître un corps? Film d'horreur au procès pour torture collective

Pour quelles raisons a-t-il subi ce déchaînement de violence? Il aurait laissé s'enfuir le chien de du principal accusé, Na Rin Bun, 34 ans et aurait évoqué les infidélité de ce dernier devant sa femme. Pour autant, les cinq accusés n'ont jamais vraiment livré leurs motivations depuis l'ouverture de ce procès le 13 mars.

Na Rin Bun est considéré comme le cerveau de cette affaire. L'avocate générale a requis pour lui la prison à perpétuité, assortie de 22 ans de sûreté. Pour sa femme Coralie Sauval, elle a demandé 10 ans pour non-dénonciation du crime.

Contre Gilles Lefèvre, beau-frère de Na Rin, la magistrate a requis 25 ans de prison assortis d'une période de sûreté aux deux tiers. Tout comme pour sa compagne Nari Bun. Ils ont tous deux participé aux sévices et ont aidé à faire disparaître le corps.

Enfin, l'avocate générale a également réclamé 15 ans contre Na Vin Bun, le petit frère, capable selon les témoignages de jouer à des jeux sur son ordinateur alors que Christophe Rambour dormait au sol, non loin. Il a parfois frappé mais, selon lui, toujours sous l'emprise de Na Rin Bun.

"Ce ne sont pas de violences ponctuelles à analyser comme telles mais un comportement global, à juger comme tel. Ceci va au-delà de la notion de violence. Tous savent ce qui a été fait par les autres avant. Tous commettent leurs actes à la suite", a expliqué la magistrate.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Na Rin Bun est considéré comme le cerveau de cette affaire. L'avocate générale a requis pour lui la prison à perpétuité.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-