Toulouse: deux policiers renversés par une voiture, le Samu ne se déplace pas

Toulouse: deux policiers renversés par une voiture, le Samu ne se déplace pas

Publié le :

Samedi 25 Février 2017 - 15:57

Mise à jour :

Samedi 25 Février 2017 - 16:02
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux policiers ont été renversés par une voiture lors d'un contrôle de routine, jeudi soir à Toulouse. Le conducteur a été interpellé mais les syndicats de policiers se sont indignés que le Samu n'ait pas jugé nécessaire de se rendre sur place pour prendre les blessés en charge.

Deux policiers ont été blessés jeudi 23 au soir à Toulouse, après avoir été renversés par une voiture. Le conducteur a été interpellé et les jours des fonctionnaires ne sont pas en danger. En revanche, une polémique a éclaté quant à la réaction du Samu qui n'a pas jugé nécessaire de se déplacer pour venir en aide aux blessés.

L'incident a eu lieu vers 23h35, dans le quartier du Mirail, révèle La Dépêche. Selon les premiers éléments, les hommes de la brigade spécialisée de terrain procédaient à des contrôles de routine lorsqu'un conducteur a décidé de forcer le barrage, percutant deux des fonctionnaires au passage.

L'un d'entre eux a perdu connaissance sous le choc, l'autre a été coincé entre le véhicule et une clôture d'habitation selon le quotidien local. Les deux policiers s'en sont heureusement sortis avec des blessures légères au bras, au genou et au torse. Des renforts dépêchés sur place ont pu arrêter le conducteur du véhicule en question.

Mais cet incident a également déclenché une polémique avec le Samu. En effet, les syndicats de policiers ont fait remarqué que les secours ne se sont pas déplacés. Unité SGP "déplore que le Samu pourtant sollicité via le centre 15 ne se soit pas déplacé sur le site" quand Alliance police nationale se dit "indigné" de la "non-intervention des services de secours pour nos collègues blessés et attend une intervention de notre administration afin qu'une explication soit apportée".

Une polémique stérile à en croire le CHU de Toulouse qui a justifié ce choix par l'absence de "critère de gravité" chez les blessés. De plus, les fonctionnaires touchés étaient déjà en train d'être conduits à l'hôpital par leurs collègues. Envoyer un véhicule de secours n'aurait donc permis selon le CHU que "de faire jonction à moins d'un kilomètre de l'hôpital, ce qui a été proposé par le médecin", mais décliné par les policiers. 

Selon le Samu, l'état des policiers blessés ne nécessitaient pas son intervention, qui a tout de même été proposée.


Commentaires

-