Toulouse: mort d'une femme abattue par son compagnon, le suspect écroué

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Toulouse: mort d'une femme abattue par son compagnon, le suspect écroué

Publié le 06/12/2016 à 15:03 - Mise à jour à 15:09
©Salom-Gomis Sebastien/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme âgé de 63 ans est écroué depuis qu'il a avoué le meurtre de sa compagne de cinq ans sa cadette, vendredi soir près de Toulouse. L'homme a avoué les faits.

Quand de simples "divergences dans les projets" mènent à un drame. Une femme âgée de 58 ans a été tuée à coups de fusil dans son habitation située à Pibrac, petite ville de Haute-Garonne à une dizaine de kilomètres à l'ouest de Toulouse, vendredi 2. Son compagnon, également sexagénaire, s'est accusé du meurtre et a été arrêté.

Il était aux alentours de 20h30, vendredi, lorsqu'un homme s'est rendu à la gendarmerie de la commune limitrophe de Léguevin. Celui-ci, âgé de 63 ans, venait d'avouer avoir tué sa compagne, selon La Dépêche qui a dévoilé les faits.

La patrouille dépêchée sur place, au domicile du couple, a en effet découvert le corps sans vie de la quasi-sexagénaire. "Les secours n’ont même pas été prévenus, la victime était déjà morte", détaille Jean Cohadon de La Dépêche, qui précise également que celui qui s'est accusé du crime était alcoolisé.

Placé en garde à vue puis mis en examen et écroué, Antoine L. n'a pu fournir d'explications sur le motif de son terrible geste. Ainsi, si le parquet de Toulouse a évoqué un "contexte familial", sans préciser lequel, à propos de ce couple pourtant sans histoire, une source proche de l'enquête a évoqué "des divergences dans les projets de vie à court et moyen terme".

Bien qu'ayant avoué, et même réitéré ses confessions devant le juge devant lequel il a été déféré à l'issue de sa garde à vue. Antoine L., marbrier en retraite, accusé d'"homicide volontaire" avec la circonstance aggravante qu'il a été commis sur sa conjointe, risque 30 ans de réclusion criminelle.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


La victime a été découverte sans vie au domicile conjugal par les gendarmes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-