Toulouse: un homme agresse des passants et des policiers en criant "Allah Akbar" (vidéo)

Antécédents psychiatriques

Toulouse: un homme agresse des passants et des policiers en criant "Allah Akbar" (vidéo)

Publié le :

Mercredi 13 Septembre 2017 - 20:30

Mise à jour :

Mercredi 13 Septembre 2017 - 20:32
Un homme de 42 ans a été arrêté ce mercredi après-midi après avoir agressé des passants et des policiers, dans le quartier des Minimes à Toulouse. Il a crié "Allah Akbar" et blessé plusieurs personnes. Il avait des antécédents psychiatriques.
© PASCAL GUYOT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme au comportement violent a été arrêté ce mercredi 13 après-midi après avoir agressé et blessés plusieurs passants à coups de pied et de poing en criant "Allah Akbar", avenue Frederic-Estebe, dans le quartier des Minimes à Toulouse, selon une information de La Dépêche du Midi.

Trois policiers de l'unité d'intervention de la compagnie de sécurité et d'intervention (CSI) ont également été blessés lorsqu'ils sont arrivés au niveau de l'individu, vers 16h15, pour l'interpeller et mettre en sécurité les civils présents.

D'ailleurs, quand les fonctionnaires se sont approchés, cet homme, dont le profil et l'identité n'ont pas été précisés par les autorités, mais qui serait né en 1975, s'est jeté sur eux en continuant de crier "Allah Akbar".

Sous le choc, un père de famille pris pour cible par le quadragénaire, comme son fils et sa fille, a expliqué que l'agression avait été soudaine. "On était en train de discuter et il nous a sautés dessus. Il s’en est d’abord pris à mon fils puis il a tabassé ma fille. On a couru", a-t-il réussi à articuler.

S'il était inconnu des services de police, l'assaillant avait toutefois des antécédents psychiatriques. Toujours selon La Dépêche du Midi, il a notamment fait un séjour en hôpital psychiatrique et en est sorti en avril dernier. Il a été hospitalisé.

Deux des civils blessés ont été évacués sur l'hôpital de Toulouse-Rangueil. Les trois policiers blessés, qui ont notamment été touchés au niveau des cervicales, du tibia ou à l'épaule, ont aussi été hospitalisés. 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

L'homme qui a crié "Allah Akbar" en agressant des policiers a été arrêté pour être ensuite hospitalisé.

Commentaires

-