Toulouse: trois avions déroutés à cause de fortes rafales de vent

Vent d'Autan

Toulouse: trois avions déroutés à cause de fortes rafales de vent

Publié le :

Lundi 13 Février 2017 - 12:26

Mise à jour :

Lundi 13 Février 2017 - 12:51
Dimanche, deux avions ont tenté d'atterrir sans succès à Toulouse en Haute-Garonne à cause de fortes rafales de vent. Les deux engins des compagnies Air France et EasyJet ont été détournés vers Bordeaux et Montpellier. Ce lundi, un autre avion EasyJet a dû se poser à Lyon avant de reprendre sa route vers la Haute-Garonne.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

De fortes rafales de vent ont été annoncées dimanche 12 et ce lundi 13 dans la région de Toulouse: trois avions ont été détournés en deux jours.

Dimanche 12 un avion de la compagnie EasyJet en partance de Paris n'a pas pu se poser sur le tarmac de l'aéroport de Blagnac. L'engin a donc été détourné vers Montpellier, les 180 passagers ont ensuite été acheminés à Toulouse par voie terrestre après avoir reçu un plateau repas. la compagnie anglaise s'est excusée "de la gène occasionnée".

Un peu plus tard le même jour, c'est un avion Air France qui a dû atterrir à Bordeaux après avoir tenté d'atterrir deux fois sans succès à Blagnac. Les rafales de vent qui atteignaient les 110 km/h ont empêché les 200 passagers d'arriver à temps à Toulouse. Partis à 18h de l'aéroport d'Orly, ils ont été transportés à leur destination par voie terrestre.

Ce lundi matin les vents violents ont encore empêché un avion EasyJet de se poser en Haute-Garonne. Partis un peu après 6h de Paris Charles de Gaulle, les passagers devaient atteindre la ville rose vers 11h après avoir été détournés vers Lyon à plus de 500 km de là. Après s'être posé à Lyon, l'avion est reparti pour Toulouse dans la matinée.

En une semaine, c'est le troisième avion, dont l'atterrissage était initialement prévu à Toulouse, qui a été détourné à cause des intempéries pour la compagnie EasyJet. Dimanche 5, un avion avait déjà été détourné à Montpellier mais cette fois-ci la compagnie n'avait pas acheminé les passagers vers leur destination d'origine...

Des rafales de vent à 110 km/h ont empêché trois avions de se poser à Toulouse.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-