Toulouse: un ado soupçonné d'avoir voulu mettre le feu à son lycée, il est interpellé

Toulouse: un ado soupçonné d'avoir voulu mettre le feu à son lycée, il est interpellé

Publié le :

Vendredi 19 Janvier 2018 - 20:10

Mise à jour :

Vendredi 19 Janvier 2018 - 20:42
© Martin BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A Toulouse (Haute-Garonne), le lycée Gallieni a été évacué ce vendredi matin après qu'un incendie "volontaire" se soit déclaré dans une des poubelles de l'établissement scolaire. Un jeune homme a été interpellé et placé en garde à vue.

Le pire a été évité. A Toulouse (Haute-Garonne), le lycée Gallieni a été évacué ce vendredi 19 au matin après qu'un incendie volontaire se soit déclaré dans une des poubelles de l'établissement scolaire. Fort heureusement, l'incident n'a fait aucun blessé. Rapidement, une enquête a  été ouverte par la Sureté Départementale et un jeune garçon, soupçonné d'être à l'origine de ce départ de feu, a été interpellé avant d'être placé en garde à vue.

D'après les informations rapportées par France 3, l'évacuation a été rendue possible grâce à l'alarme incendie qui s'est déclenchée suite aux fumées. Visiblement, plusieurs élèves auraient reçu, quelques heures avant l'incident, un message sur leur téléphone portable: "vendredi blocus à Gallieni, on va mettre le feu, partagez tous ".

Cet tentative d'incendie a eu lieu alors que l'établissement scolaire connaît une période difficile. En effet, cela fait plusieurs jours que les enseignants subissent les violences verbales et physiques de nombreux élèves. Une situation à laquelle a souhaité réagir Carole Delga, la présidente du Conseil régional Occitanie.

A lire aussi - Meurthe-et-Moselle: par "jeu", un lycéen met son doigt dans l'anus d'un camarade, il est condamné 

"La situation au lycée Gallieni est inadmissible et intenable. Les intimidations et violences à l'encontre des personnels enseignants et administratifs et des élèves sont inacceptables. Au-delà des investissements engagés pour reconstruire et adapter ce lycée, la Région a réalisé les aménagements nécessaires pour garantir la sécurité des jeunes, des professeurs, de tous les personnels, dans la mesure de ses compétences et en étroite collaboration avec l'établissement et le rectorat", a-t-elle déclaré expliquant qu'il fallait "trouver rapidement des solutions et mettre en œuvre les moyens nécessaire pour rétablir un climat serein au sein de l'établissement".

Dans son communiqué, elle a appelé l'Etat "à prendre ses responsabilité".  Au total, 36 nouvelles caméras de vidéosurveillance doivent être installées sur le site de 11 hectares d'ici peu.

Un jeune garçon a été interpellé ce vendredi à Toulouse après un incendie volontaire au lycée Gallieni. (image d'illustration)


Commentaires

-