Toulouse: un bébé oublié dans une crèche fermée par le personnel

Toulouse: un bébé oublié dans une crèche fermée par le personnel

Publié le :

Mardi 23 Juin 2015 - 13:18

Mise à jour :

Mardi 23 Juin 2015 - 13:24
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Un bébé de 22 mois a été enfermé dans une crèche par le personnel de l'établissement qui avait fermé les portes en oubliant l'enfant. C'est le père, qui a trouvé porte close en venant chercher sa fille, qui a donné l'alerte.

Le petit bébé a littéralement été oublié. Une fillette de 22 mois a été enfermée, seule, dans une crèche de Toulouse dont les employés étaient partis en l'enfermant dans le bâtiment, lundi 22. Venu récupérer son enfant, le père a trouvé porte close et a dû faire des pieds et des mains pour qu'un agent municipal finisse par venir ouvrir les lieux, pour qu'il récupère sa fille.

Il est aux alentours de 18h45 lorsque le père dit être venu chercher son bébé. Alors que l'établissement situé dans le quartier de Bellefontaine de Toulouse ferme normalement ses portes à 19h, il trouve néanmoins porte close. Inquiet, il appelle alors sa femme pour vérifier si elle a déjà récupéré leur enfant, mais celle-ci lui confirme qu'elle n'est pas avec la petite fille. L'homme commence à paniquer.

Il a alors le bon réflexe de se rendre au commissariat pour demander de l'aide. Là, les policiers prennent contact avec la mairie, qui envoie un responsable qui est en possession des clés de l'établissement et des codes de l'alarme de la crèche.

L'agent municipal rejoint très vite le père sur place et les deux hommes pénètrent alors dans le bâtiment, où ils découvrent la petite fille, seule et en pleurs, dans un lit.

"La petite va très bien et ne semble pas être restée longtemps seule", a précisé une source proche du dossier citée par le site d'informations locales Côté Toulouse. Suite à une plainte déposée par les parents, une enquête a été ouverte afin de déterminer les responsabilités dans cette affaire qui, si elle s'est bien finie, aurait pu mal tourner. La crèche et la mairie auraient prévu de communiquer sur l'affaire dans l'après-midi de ce mardi 23.

 

 


Commentaires

-