Toulouse: un homme tué par balles dans le quartier de la Reynerie

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 02 mars 2016 - 11:26
Image
Police-voiture-TourEiffel-Jour
Crédits
©Mic/Flickr
La police a dû maintenir le calme autour du périmètre de sécurité.
©Mic/Flickr
Un père de famille connu des services de police est mort tué par balles mardi 1er dans le quartier populaire de la Reynerie à Toulouse. L'enquête a été confiée au Service régional de police judiciaire (SRPJ) de la ville rose.

Un père de famille est mort tué par balles mardi 1er au soir dans un hall d'immeuble dans le quartier populaire de la Reynerie, au sud-ouest de Toulouse, rapporte La Dépêche ce mercredi 2 mars.

Vers 20h30, les riverains ont entendu trois coup de feu retentir. Les pompiers on reçu un premier message d'alerte à 20h41 pour un blessé par balles, précise le quotidien régional. Une ambulance et une équipe d'urgentistes du Smur 31 se sont alors rendus sur place où ils ont découvert la victime, touchée en plusieurs endroits et notamment à la tête. En dépit de leurs efforts, les secours n'ont pas pu la sauver et le décès a été établi sur place.

Les policiers ont ensuite instauré un large périmètre de sécurité autour duquel ils étaient chargés d'assurer le calme tandis que les spécialistes de l'identité judiciaire réalisaient les premières constations autour du corps de la victime. Car "il régnait une vraie émotion dans le petit parc qui jouxte ces immeubles et où s'est rassemblée une centaine de personnes malgré le froid", explique La Dépêche. "Un homme est mort. C'était un père de famille. Et c'est ici!", aurait notamment crié un homme avant de lancer "Allahou Akbar", "Dieu est grand". La phrase aurait ensuite été reprise par la foule à deux ou trois reprises, note le quotidien.  

La victime a été identifiée au cours de la nuit. Il s'agit d'Hakim Derkaoui, un homme âgé de 32 ans, père d'un enfant et connu des services de police pour des faits remontant à quelques années. "Il semblait rangé", a confié avec tristesse un témoin à La Dépêche. L'enquête a été confiée au Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Toulouse. 

 

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.