Paris: qui est Mamaye D., l'homme au couteau déjà condamné pour apologie du terrorisme, interpellé au pied de la Tour Eiffel?

Paris: qui est Mamaye D., l'homme au couteau déjà condamné pour apologie du terrorisme, interpellé au pied de la Tour Eiffel?

Publié le :

Lundi 07 Août 2017 - 12:44

Mise à jour :

Lundi 07 Août 2017 - 13:02
© OLIVIER MORIN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une enquête pour "association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes" et "tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique" a été ouverte dimanche. Elle vise Mamaye D., l'homme qui a été interpellé samedi soir après avoir brandi un couteau au pied de la Tour Eiffel.

La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisi en ce qui concerne le jeune homme de 18 ans, Mamaye D., qui a, samedi 5 au soir, brandi un couteau au pied de la Tour Eiffel.

Accusée d'"association de malfaiteurs terroristes en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes" et de "tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique", l'homme a affirmé en garde à vue être en contact avec l'Etat islamique écrit Le Parisien.

Une personnalité "fragile". L'homme, né en Mauritanie et de nationalité française, comme le rapporte Le Parisien citant un proche du dossier, aurait été suivi par un pédopsychiatre depuis son arrivée en France. Souffrant de troubles depuis ses années au collège, il aurait fréquenté plusieurs centres spécialisés. Il a d'ailleurs agit pendant une permission de sortie qui lui avait été accordée par l'établissement où il est actuellement pris en charge.

Alors que le parquet de Paris avait écarté la piste d'un attentat, les déclarations du suspect en garde à vue ont changé la vision des enquêteurs. Il aurait déclaré lors de son audition vouloir,"commettre un attentat contre un militaire", être,"en lien avec un membre du groupe djihadiste Etat islamique qui l'aurait encouragé à passer à l'acte", selon une source proche de l'enquête.

Le suspect avait déjà été condamné en décembre 2016 à quatre mois de prison et deux ans de sursis avec mise à l'épreuve pour apologie du terrorisme et menaces de mort révèle Le Monde. Cette condamnation lui avait valu une inscription au fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (le FSPRT).

Selon les proches du suspect, il était instable mais pas dangereux, "il ne s’est jamais montré violent" raconte l'un d'eux au Parisien. D'ailleurs, la famille ne savait pas qu'il était à Paris, "il nous a dit qu’il allait se promener sur les bords de l’Oise comme il en avait l’habitude. Mais il a finalement pris les transports pour se rendre à Paris. Il semblait dans son état normal", rapporte le même proche. 

L'homme qui a tenté de s'infiltrer avec une arme blanche a été interpellé au pied de la Tour Eiffel par des militaires de l'opération Sentinelle.

Commentaires

-