"Tournantes": quatre mineurs soupçonnés de viols en réunion sur une jeune fille de 13 ans

"Tournantes": quatre mineurs soupçonnés de viols en réunion sur une jeune fille de 13 ans

Publié le :

Vendredi 09 Novembre 2018 - 10:08

Mise à jour :

Vendredi 09 Novembre 2018 - 10:17
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Quatre mineurs ont été interpellés à Clermont-Ferrand mardi par la police. Ils sont suspectés d'avoir participé à des faits de viols aggravés en juillet 2017 sur une adolescente de 13 ans.

La victime aurait été violée à au moins deux reprises dans la cave d'un immeuble et un square de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, au cours du mois de juillet 2017. Quatre mineurs, âgés aujourd'hui de 15 à 17 ans, ont été interpellés dans le cadre d'une enquête pour viols aggravés sur une jeune de fille âgée de 13 ans, mardi 6. Ils ont été retrouvés grâce à leur ADN.

Comme le rapporte France Bleu Pays d'Auvergne, le principal suspect aurait forcé la victime à être violée en la menaçant de diffuser sur les réseaux sociaux une photo compromettante d'elle. La jeune fille aurait été violée au moins à deux reprises dans la cave d'un immeuble de la ville ainsi que dans un square, indique le parquet de Clermont-Ferrand. Depuis, elle se trouve dans un état psychologique particulièrement précaire selon sa mère.

Lire aussi - Viol en réunion filmé à Toulouse: un homme écroué, 6 personnes en garde à vue

Le principal suspect a été placé au sein de l’établissement pénitentiaire pour mineurs de Meyzieu, dans le Rhône dans l'attente de sa mise en examen. A noter que l'un des interpellés, alors qu'il était en entretien jeudi avec un éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse, a réussi à s'évader du Palais de justice en sautant par la fenêtre. Il a finalement été appréhendé quelques heures plus tard par les forces de l'ordre place Gaillard dans le centre de la ville auvergnate.

Les enquêteurs clermontois de la sûreté départementale ont mis plus d'un an à identifier tous les suspects qui ont été confondu par leur ADN. Ils ont d'ailleurs reconnus leur implication. Le viol en réunion est retenu par la justice française comme circonstance aggravante du viol "lorsqu'il est commis par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice" par l'article 222-24 du code pénal. Il est puni d'une peine allant jusqu'à vingt ans de réclusion criminelle. Toutefois, les jeunes âgés de 13 à 18 ans ne peuvent être condamnés à plus de la moitié du maximum prévu pour un majeur coupable des mêmes faits, sauf décisision exceptionelle et motivée des juges.

Voir:

Plus de 4.000 messages à son ex en 6 mois, il la menace d'une "tournante"

Viol: une adolescente victime d'une "tournante" dans le Nord, 11 gardes à vue

Saint-Brieuc: une malentendante victime d'un viol en réunion

Quatre mineurs ont été interpellés à Clermont-Ferrand pour des viols collectifs.


Commentaires

-