Tours: couteau à la main et hurlant "Allah Akbar" aux policiers, un homme arrêté

Tours: couteau à la main et hurlant "Allah Akbar" aux policiers, un homme arrêté

Publié le :

Mercredi 20 Juin 2018 - 19:46

Mise à jour :

Mercredi 20 Juin 2018 - 19:47
Ce mercredi, un homme de 30 ans a été arrêté après des tentatives d'agression sur un pont de Tours. Le suspect, armé d'un couteau, a hurlé "Allah Akbar" à l'arrivée de la police. Le parquet anti-terroriste n'est pas saisi pour l'instant.
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Ce mercredi 20, un homme armé d'un couteau qui cherchait à attaquer des passants et hurlait "Allah Akbar" à l'arrivée de la police a été arrêté à Tours (Cher). La plus grande prudence reste de mise quant à la nature exacte des faits qui ne sont pas encore qualifiés de "terroristes".

Vers 14h ce mercredi dans l'après-midi, l'homme s'engage torse nu, un couteau de cuisine à la main, sur le pont de Fil, une allée piétonne qui relie le château de Tours au quartier Sainte-Radegonde. Là, il cherche à attaquer des passants avec son arme blanche, ce qui provoque fuite, mouvement de panique et appels au secours.

L'assaillant décide finalement de s'en prendre à un homme d'une soixantaine d'années qu'il ceinture et tente de jeter par-dessus la barrière du pont, sans succès. Trois policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) arrivent alors sur les lieux. L'homme hurle alors "Allah Akbar" en demandant aux policiers de lui tirer dessus. Ils parviendront à l'appréhender.

Lire aussi - Agression au cri d'"Allah Akbar": une suspecte ni radicalisée, ni irresponsable

Selon les informations de France bleu, le suspect est âgé de 30 ans et résiderait à Tours. Il est connu des services de police pour des faits de violence, mais n'est pas fiché S. Il est décrit comme étant une situation de "faiblesse psychologique" et va être examiné par un médecin.

Le parquet anti-terroriste n'a pas encore été saisi de l'affaire mais a été avisé des faits. C'est les services de police judiciaire qui sont actuellement chargé de l'enquête.

Un appel à témoins a été lancé pour faire la lumière sur l'affaire.

Le suspect a été arrêté aux cris de "Allah Akbar".


Commentaires

-