Trafic de drogue à Orly: une "mule" décède d'une overdose de cocaïne dans un avion devant son petit garçon

Drame

Trafic de drogue à Orly: une "mule" décède d'une overdose de cocaïne dans un avion devant son petit garçon

Publié le :

Mercredi 15 Février 2017 - 10:13

Mise à jour :

Mercredi 15 Février 2017 - 11:44
Une femme de 32 ans, transportant de la drogue dans son estomac, est décédée lundi d’une overdose à bord d’un vol Cayenne-Pariset devant atterir à l'aéroport d'Orly. Elle était accompagnée de son fils de 3 ans.
© Dennis Stone/Rex/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une mère de famille de 32 ans servant de "mule" pour le transport de cocaïne est décédée lundi 13 d’une overdose à bord d’un vol Cayenne-Paris. Son petit garçon l’accompagnait au cours de ce voyage. Une soixantaine de sachets de cocaïne ont été retrouvés dans son estomac. Le conditionnement de ces boulettes, qui se sont ouvertes dans l'estomac de la victime, était "extrêmement précaire", a indiqué la procureure de Créteil Laure Beccuau.

Un médecin présent sur le même vol que la victime a tout tenté pour la sauver mais en vain. L'enfant de trois ans qui accompagnait sa mère a été confié à son père à son arrivée à l'aéroport. Une enquête, confiée à l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS), devra déterminer les commanditaires de ce transport.

D’après une source proche du dossier citée par Le Parisien, le nombre de mules arrêtées en Guyane a plus que doublé entre 2014 et 2016, passant de 183 à 371. Les douanes de Guyane ont saisi l’an passé 443 kilos de cocaïne, battant le précédent record de 373 kilos qui datait de 2015.

De nombreuses méthodes existent pour tenter de passer les produits en les camouflant des façons les plus diverses, une des plus impressionnantes étant celle où les produits sont transportés dans le système digestif. Les stupéfiants sont conditionnés en petits sacs étanches et ces derniers sont ensuite gobés par la mule. Les douaniers ont dû mettre en place de nouveaux systèmes de détection contre ce trafic, comme notamment la prise de radiographies ou la surveillance des passagers, car une mule ne s’alimentera pas et ne boira pas pendant le voyage.

Un médecin présent sur le même vol que la victime a tout tenté pour la sauver mais en vain.

Commentaires

-