Triaize: un adolescent de 13 ans tué par son grand-père lors d'une partie de chasse

Triaize: un adolescent de 13 ans tué par son grand-père lors d'une partie de chasse

Publié le :

Lundi 18 Septembre 2017 - 07:31

Mise à jour :

Lundi 18 Septembre 2017 - 07:37
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un enfant de 13 ans est mort dimanche à Triaize après avoir reçu un coup de fusil dans la tête, lors du premier jour de l'ouverture de la chasse en Vendée. C'est son grand-père qui a tiré. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes du drame.

Un adolescent de 13 ans qui accompagnait un groupe de chasseurs est mort dimanche 18 à Triaize, près de Luçon, après avoir reçu un coup de fusil en pleine tête. Coup de fusil qui provenait de son grand-père.

Le drame s'est produit en fin de matinée. Le jeune garçon était en train de ramasser le cadavre d'un animal lors le tir est parti. C'était le premier jour d'ouverture de la chasse en Vendée.

Transporté en arrêt-cardiorespiratoire par hélicoptère au CHU de Nantes, il a succombé à ses blessures peu de temps après sa prise en charge.

Le parquet de La Roche-sur-Yon a décidé d'ouvrir une enquête pour éclaircir les circonstances de cet accident de chasse.

Ce week-end, d'autres accidents ont émaillé les premiers jours d'ouverture de la chasse. A Clans, dans les Alpes-Maritimes, un chasseur de 57 ans est décédé après une chute de près de 150 mètres dans un ravin. 

Collobrières, dans le Var, un père et son fils de 12 ans ont été blessés par un chasseur. Mais alors que l'on pensait l'enfant sévèrement touché et son pronostic vital engagé, ses blessures, comme celles de son père d'ailleurs, étaient finalement moins graves selon Var-Matin. Les circonstances de l'accident restent encore, là-aussi, à éclaircir.

La saison de la chasse démarre difficilement avec déjà plusieurs accidents en une semaine. A Saint-Auban dans les Alpes-Maritimes, un couple de randonneurs a perdu sa chienne jeudi 14. Un chasseur lui a tiré dessus pensant qu'il s'agissait d'un loup. Très tristes et choqués, les propriétaires de l'animal ont décidé de porter plainte pour que cela ne se reproduise plus.

Le jeune garçon tué par son grand-père à Triaize, lors du premier jour d'ouverture de la chasse en Vendée, ramassait un volatile quand il a reçu un coup de fusil en pleine tête. (Illustration)

Commentaires

-