Tribunal de Melun: trois jeunes devant les assises pour "séquestration", "tentative de viol" et "actes de barbarie"

Tribunal de Melun: trois jeunes devant les assises pour "séquestration", "tentative de viol" et "actes de barbarie"

Publié le :

Mardi 18 Avril 2017 - 16:06

Mise à jour :

Mardi 18 Avril 2017 - 16:25
Trois jeunes hommes comparaîtront à partir de mercredi devant les assises de Melun pour séquestration, actes de barbarie en réunion, tentative de viol, vol en réunion et menaces de mort. Les faits s'étaient déroulés à Meaux en septembre 2014.
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Depuis les faits, décrits comme "une virée à l'Orange mécanique" par l'avocate de la défense, l'une des victimes a vu sa vie détruite. La cour d’assises de Seine-et-Marne, à Melun, juge à partir de mercredi 19 -et jusqu'à vendredi 21- trois jeunes hommes pour séquestration, actes de barbarie en réunion, tentative de viol, vol en réunion et menaces de mort.

Les faits, particulièrement violents, remontent au 10 septembre 2014 à Meaux, en Seine-et-Marne. Ce soir-là, Khaled Hamdi, 21 ans, Christ Maouabona, 21 ans également, et Madassa Doucouré, 22 ans vont faire vivre un calvaire à leurs deux victimes. Ils alpaguent leur première, un homme de 22 ans, au hasard dans la rue. Sous l'emprise de stupéfiants, du cannabis, ils commencent par lui faire les poches et lui voler son téléphone avant de le menacer pour qu'il se rende dans une épicerie pour leur acheter de l'alcool.

A son retour de la boutique débute un déchainement de violence. Le jeune homme, conduit sur un parking, est déshabillé, roué de coups, humilié. "Ils vont même jusqu’à l’écraser avec une palette en bois, crachent et urinent sur lui", explique même Le Parisien. Puis obligé de s'allonger au milieu de la nationale, dans le but de faire s'arrêter des automobilistes que les voyous espèrent bien dépouiller.

L'équipé barbare ne s'arrête toutefois pas là. Le trio infernal agresse un jeune mineur de 17 ans qui passait par là. Conduit de force sous un pont, les deux victimes sont forcées à se battre entre elles. L’adolescent est roué de coups, piétiné, et victime d’une tentative de sodomie avec une branche par les trois jeunes hommes. 

Le calvaire prend fin vers 1h du matin quand les victimes parviennent à s'enfermer dans l'appartement de l'un d'entre eux, où ils avaient été conduits, selon leurs témoignages, en vue d'un cambriolage. 

Les trois délinquants ont partiellement reconnu les faits mais tentent de minimiser leur implication. Tous encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

Les trois délinquants ont partiellement reconnu les faits mais tentent de minimiser leur implication.


Commentaires

-