Trop laide pour être violée? Le verdict fait scandale

Trop laide pour être violée? Le verdict fait scandale

Publié le :

Mardi 12 Mars 2019 - 11:24

Mise à jour :

Mardi 12 Mars 2019 - 11:40
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Lors de leur procès en appel en Italie, deux violeurs présumés ont été blanchis par des magistrates qui ont estimé que la plaignante n'était pas attrayante et "masculine". Elles ont donc douté du fait que la jeune femme ait pu être violée.

L'affaire a fait se soulever des centaines de manifestants. En Italie, deux Péruviens accusés de viol ont été blanchi lors de leur procès en appel en 2017. La décision a été rendue diffusée vendredi 8, journée internationale du droit des femmes, et a fait se soulever l'opinion publique.

Ce jour là, une juridiction supérieure a en effet ordonné la tenue d'un nouveau procès, comme l'a indiqué le Cronache Ancona.

Les faits remontent à 2015. Deux Péruviens avaient été accusés d'avoir violé une compatriote après avoir mis de la drogue dans sa boisson.

A voir aussi: Il viole sa femme enceinte un jour avant l'accouchement

L'un des hommes l'aurait violée alors que l'autre surveillait. Les deux hommes ont dans un premier temps, en 2016, été reconnus coupables. Mais ils avaient fait appel de la décision et un nouveau procès s'était donc tenu en 2017 à Ancône, dans le centre du pays.

Malgré les constatations des blessures de la victime qui correspondaient bien à un viol selon les médecins et la découverte de traces de drogue dans le sang de la victime, les magistrates avaient conclu que les deux hommes n'étaient pas coupables.

Mais c'est surtout les raisons de cette décision qui ont scandalisé. Les magistrates ont estimé qu'il n'était "pas possible d'exclure la possibilité" que la péruvienne ait elle-même "organisé la soirée «exhubérante»".

De plus, toujours selon les magistrates, les deux violeurs présumés "n'appréciaient pas la jeune femme et avaient même gardé son numéro de téléphone sous le surnom de Viking, une allusion non pas à une figure féminine mais à une figure masculine".

"La photographie de son dossier semble confirmer cela", ont-elles fini par expliquer. Un nouveau procès se tiendra donc dans un tribunal de Pérouse. La date n'est pas encore connue.

A lire aussi:

Condamné pour le meurtre de son père, il tente de violer sa belle-fille et tue son petit-fils

Droits des femmes: des milliers de personnes dénoncent inégalités salariales et violences conjugales

Drogué, il la viole, lui casse les dents au marteau et lui urine dans la bouche: 18 ans de prison

Des violeurs présumés ont été blanchis par un tribunal italien: leur victime était trop "masculine".


Commentaires

-