Tuerie à Pau: la mère de famille massacrée était en instance de divorce

Une main courante avait été déposée

Tuerie à Pau: la mère de famille massacrée était en instance de divorce

Publié le :

Vendredi 13 Juillet 2018 - 15:52

Mise à jour :

Vendredi 13 Juillet 2018 - 16:03
La piste d'un conflit conjugal et d'une rupture est privilégiée, après la découverte des corps de quatre adultes et un enfant, mardi, dans un appartement incendié de Pau (Pyrénées-Atlantiques). La mère de famille avait déposé une main courante au commissariat de Pau pour violence de la part de son mari.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'homme de 32 ans, de nationalité marocaine, soupçonné d'avoir tué quatre membres de sa famille mardi 10 à Pau avant de se suicider était inconnu des services de police. Pour rappel, Badr Hraichete, auteur présumé des meurtres, aurait tué sa compagne, Manuela Morales Peres, 36 ans, le père de cette dernière, José Morales Real, 66 ans, et sa compagne Dolores Reina, 66 ans, ainsi que le jeune bébé de deux ans du couple.

La jeune mère de 36 ans a été retrouvée ligotée et bâillonnée dans la baignoire du logement. Elle serait morte noyée, selon France Bleu Béarn. Les trois autres adultes, malgré la présence sur leurs corps de traces de violences, sont morts intoxiqués par les fumées. Les parents de la mère de famille présentent eux des traces de coups sur le crâne: ils auraient été frappés à coups de marteau. L'arme par destination, ensanglantée, a été retrouvée dans le logement.

Le bébé du jeune couple âgé de deux ans a aussi été retrouvé mort, sans blessure apparente, dans son parc d’enfant. Badr Hraichete avait ensuite déclenché un départ de feu sur les lieux du crime avant de se donner la mort.

Lire aussi - Meurtres suivis d'un suicide à Pau: le père inconnu des services de police

Selon les premiers éléments de l'enquête, le couple était séparé et la femme avait rendez-vous le jour même avec une avocate pour entamer une procédure de divorce. A noter que la semaine précédant la tuerie, elle avait déposé une main courante au commissariat de Pau pour violence de la part de son mari. Les policiers lui avaient conseillé de s'éloigner physiquement de celui qui était encore son époux: elle était allée vivre quelques jours chez une amie.

La femme est revenue dans l'appartement samedi 7 pour accueillir son père et la compagne de celui-ci, pensant ne rien risquer en leur présence.

Badr Hraichete, auteur présumé des meurtres, était inconnu des forces de l'ordre.

Commentaires

-