Tueur en série: il violait, tuait, démembrait et vendait les restes de ses victimes

Tueur en série: il violait, tuait, démembrait et vendait les restes de ses victimes

Publié le :

Mardi 09 Octobre 2018 - 11:09

Mise à jour :

Mardi 09 Octobre 2018 - 11:30
© MARIO VAZQUEZ / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un couple a été arrêté jeudi au Mexique alors qu'il transportait des restes humains dans une poussette. L'homme a reconnu avoir, avec son épouse, attiré, parfois violé, assassiné, démembré une vingtaine de jeunes femmes, avant de revendre leurs restes.

L'arrestation a permis de mettre un terme à l'effroyable carnage perpétré par un tueur en série aidé de sa compagne, qui serait de son propre aveu impliqué dans la mort d'une vingtaine de jeunes femmes. L'homme a également reconnu avoir violé certaines de ses victimes, qu'il démembrait ensuite avant de revendre leurs restes. Il aurait été jusqu'à vendre l'enfant de l'une d'entre elle.

Les policiers mexicains enquêtaient sur la disparition de dix jeunes femmes lorsqu'ils ont arrêté le couple en flagrant délit jeudi 5, à Ecatepec. Ceux-ci étaient en effet en train de transporter des restes humains dans une poussette au moment de leur interpellation.

Le rôle de la jeune femme était encore trouble ce mardi 9. Elle aurait aidé son compagnon, présenté pour l'instant comme le tueur "actif" de ce duo, à attirer de jeunes mères dans leur repère. Pour cela, le couple prétendait avoir à vendre des articles pour enfants.

Voir: "Tueur du Golden State" - Joseph James DeAngelo: policier et violeur?

Sur les lieux, les policiers ont retrouvé de nombreux restes humains recouverts de ciment dans des sceaux ou dans des réfrigérateurs.

Une fois arrêté, l'homme aurait frappé les enquêteurs par le détachement avec lequel il a raconté avoir abusé de ses victimes et vendu leurs restes, ainsi qu'un enfant. Identifié comme un certain Juan Carlos N., il a affirmé avoir commis deux fois plus de meurtres que les dix dont il était suspecté. Selon une première expertise psychiatrique, le suspect présenterait "un désordre mental avec psychose et trouble de la personnalité". Son épouse souffre, elle, d'une déficience mentale depuis sa naissance et est sujette à des délires. Mais tous les deux seraient "capables de différencier le bien du mal". Le couple a trois enfants, dont un en bas âge.

Choquante, l'affaire est devenue un symbole dans un pays où 90% des crimes ne seraient jamais élucidé et où les femmes sont particulièrement vulnérables. Selon l'ONU, sept femmes sont assassinées chaque jour au Mexique. Un chiffre qui serait en hausse depuis le début de l'année.

Lire aussi:

Il s'électrocute dans sa cellule lors d'un jeu sexuel, le tueur en série Egidius Schiffer est mort

Le contenu de la lettre "d'apaisement" envoyée par Marc Dutroux à ses victimes (photos)

L'homme aurait assassiné une vingtaine de femmes à Ecatepec, avec l'aide de sa compagne.

Commentaires

-