Un concours photo pour dénoncer les conditions de travail des policiers

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Un concours photo pour dénoncer les conditions de travail des policiers

Publié le 16/08/2017 à 11:48 - Mise à jour à 12:00
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'Union des policiers nationaux (UPNI) a lancé le 6 août dernier un jeu concours, invitant ses agents à envoyer des photos de leur quotidien. Une initiative qui vise à mettre en lumière leurs conditions de travail déplorables.

Les policiers sont de plus en plus nombreux à dénoncer la vétusté de leur matériel. Par conséquent, l'UPNI (l'Union des policiers nationaux) a lancé le 6 août dernier un jeu concours, invitant ses agents à envoyer des photos de leur quotidien. Une initiative qui vise à mettre en lumière leurs conditions de travail déplorables.

Selon le président de l'organisme, les radios tomberaient en panne régulièrement, de même que le matériel informatique "d'un autre temps" qui cesserait de fonctionner pendant les procédures. Et ce n'est pas tout: d'après ses dires, les véhicules où les ceintures de sécurité ne fonctionneraient pas seraient nombreux et les locaux, vétustes. En effet, certains commissariats seraient inondés lorsqu'il se mettrait à pleuvoir, d'autres en revanche seraient envahis de cafards. Au total, ces problèmes feraient perdre aux policiers 45 minutes en moyenne par prise de service, le temps de chercher du matériel en état de marche. 

"Nous avons lancé ce concours, il y a une dizaine de jours, et depuis nous recevons des photos de toutes les unités", a-t-il déclaré à LCI précisant qu'il espérait, grâce à cette initiative, alerter sur leurs conditions de travail et remettre les moyens alloués à la police au cœur du débat. Car selon lui, ils ne sont pas distribués de la bonne façon. "On donne des moyens à la lutte anti-terroriste comme pour l'achat de gilets ou de boucliers, mais nos voitures ne sont pas adaptées", a-t-il déclaré. Et d'ajouter: "Imaginez trois ou quatre policiers avec l'équipement gilet par balle et bouclier dans une voiture de police. Ce n'est juste pas possible physiquement. Les véhicules que l'on a aujourd'hui ne peuvent transporter autant de poids".

Les policiers ont encore un mois pour envoyer leurs photos, lesquelles seront présentées au public le 16 septembre prochain à l'occasion de leur manifestation nationale. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Les policiers ont encore un mois pour envoyer leurs photos.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-