Un couple et ses deux enfants disparaissent sur fond de trafic de drogue présumé

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 17 mai 2018 - 09:47
Image
Une prise d'otage était en cours vendredi matin dans un supermarché de l'Aude
Crédits
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
La famille a disparu depuis plusieurs semaines et des éléments évoquant un trafic de drogue ont été découverts.
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
Stéphane Da Silva, sa compagne Nathalie Petitjean et leurs deux enfants Maxime et Melyssa ont disparu depuis le 28 avril. Un appel à témoins a été lancé mercredi. Des éléments évoquant un trafic de stupéfiants ont été retrouvés à leur domicile où quelqu'un aurait pénétré.

C'est une disparition inquiétante est mystérieuse, avec des indications de violences et de trafic de drogue, qui concerne une famille de la région Nancy.

Stéphane Da Silva, sa compagne Nathalie Petitjean et leurs deux enfants Maxime (13 ans) et Melyssa (6 ans), sont introuvables depuis plusieurs semaines. Ils ont été vus pour la dernière fois le 28 avril dernier, à Laxou (Meurthe-et-Moselle) et leurs portables sont éteints depuis. Un appel à témoins a été lancé mercredi. La disparition apparaît d'autant plus inquiétante après la découverte d'éléments troublants au domicile familial.

Les deux autres enfants du père, issus d'une première union, ont raconté à L'Est Républicain que la dernière fois qu'ils ont croisé la famille, ils ont remarqué de "gros hématomes" sur le torse du père et une épaule a priori "cassée mais pas encore soignée". "Il m’a dit qu’il s’était blessé en jouant au foot avec son fils mais je n’y crois pas trop…", a témoignée la jeune fille de 23 ans.

Lire aussi: Alpes-de-Haute-Provence: une jeune femme disparue retrouvée morte

Au domicile familial, d'autres indices inquiétants évoquent des violences et une affaire de stupéfiants. Toujours selon la fille, la porte avait été fracturée et la maison fouillée. A l'intérieur auraient été retrouvées plusieurs centaines de fioles de méthadone, produit de substitution à l'héroïne. Celui-ci aurait été prescrit au père qui visiblement ne le prenait pas.

Des documents parlant de "pesée" de "blanche" et de "brune" ainsi que des numéros de téléphone ont également été découverts. La fille aurait ensuite reçu de mystérieux coups de téléphone de la part d'un homme se présentant comme un "ami" de son père.

Face à ces éléments intrigants, les policiers explorent plusieurs pistes. La possibilité d'un départ précipité de la famille face à un danger est envisagée, de même que celle de l'enlèvement et de la séquestration.

À LIRE AUSSI

Image
Une photo de Xavier Dupont de Ligonnès sur une fiche d'inscription dans un stand de tir, à Nantes, le 23 avril 2011
Après une opération dans le Var, le mystère Dupont de Ligonnès demeure
Presque sept ans après sa disparition, la police a tenté mardi une nouvelle fois, en vain, de retrouver la trace de Xavier Dupont de Ligonnès, soupçonné d'avoir tué sa...
09 janvier 2018 - 11:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don