Un couple gay expulsé d'un avion pour laisser ses places à deux hétérosexuels

Discrimination

Un couple gay expulsé d'un avion pour laisser ses places à deux hétérosexuels

Publié le :

Mardi 31 Juillet 2018 - 11:40

Mise à jour :

Mardi 31 Juillet 2018 - 11:51
Dimanche, un restaurateur de Los Angeles, homosexuel, a expliqué sur Facebook comment lui et son compagnon avaient été discriminés par Air Alaska qui leur a demandé de céder ses places à un couple d'hétérosexuels. La compagnie plaide la méprise.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Officiellement, la compagnie aérienne veut s'assurer que les familles restent ensemble sur ces vols. Dans les faits, cela s'est traduit par une discrimination à l'encontre d'un couple homosexuel.

Dimanche 29, David Cooley, un restaurateur homosexuel de Los Angeles a décrit sur Facebook (voir ici) comment lui et son compagnon ont été éjectés d'un avion de la compagnie Air Alaska pour laisser la place à un couple hétérosexuel le jour même.

David et son conjoint se préparaient à décoller de Los Angeles, direction New York, dans leurs sièges de première classe lorsque le personnel de bord leur a demandé de s'installer en seconde classe et de laisser leurs sièges côte-à-côte à un homme et une femme. Le couple a refusé (d'autant que les sièges de seconde classe n'étaient pas adjacents) n'ayant eu que comme seule alternative de quitter l'avion, une compagnie aérienne pouvant en effet légalement débarquer un passager pour des raisons de placement (notamment en cas de surbooking) sous réserve d'un dédommagement financier.

Lire aussi: Londres présente un plan pour "améliorer la vie" des personnes LGBT

La discrimination sur un critère sexuel est par contre strictement prohibée et la compagnie joue la carte de l'ignorance –ses agents n'auraient pas compris que les deux hommes étaient en couple– et le problème technique avec les mêmes sièges réservés deux fois.

David Cooley a appelé sur son compte Facebook la communauté LGBT à boycotter dorénavant Air Alaska.

Voir aussi: 

Surbooking: EasyJet oblige un mineur de 15 ans à débarquer d'un avion, et le laisse seul dans l'aéroport*

United Airlines: la compagnie offrira plus de 9.000 euros en cas de surbooking

Les deux hommes ont dû quitter l'avion.

Commentaires

-