Un détenu dénonce des violences policières pendant sa garde à vue et meurt en prison

Un détenu dénonce des violences policières pendant sa garde à vue et meurt en prison

Publié le :

Mercredi 16 Janvier 2019 - 13:33

Mise à jour :

Mercredi 16 Janvier 2019 - 13:40
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un détenu de 29 ans est décédé dans des circonstances troubles dans la nuit de jeudi à vendredi dernier à la maison d'arrêt d'Angers. Il avait dénoncé des violences policières lors de sa garde à vue.

Les circonstances du décès de ce détenu sont particulièrement floues. Un jeune homme de 29 ans est mort dans sa cellule de la maison d'arrêt d'Angers dans la nuit de jeudi 10 à vendredi 11. Une enquête a été ouverte par le procureur de la préfecture du Maine-et-Loire pour savoir ce qu’il s’est passé. En effet, ce décès pose question, et pour cause, l'individu s'était plaint de violences policières au cours de sa garde à vue.

Selon le journal Ouest-France, qui révèle l'information, la victime avait fait savoir qu'il avait été frappé par les forces de l'ordre lors de sa garde à vue au commissariat de Saumur entre le 9 et le 10 janvier dernier. Une plainte a été déposée pour violences policières selon le procureur de Saumur. Le magistrat a également fait savoir que l'Inspection générale des services de police (IGPN) a été saisie de l'affaire comme dans chaque cas de violences policières présumées.

Lire aussi - Gilet jaune dans le coma à Bordeaux: une enquête de l'IGPN ouverte

Le quotidien fait savoir que des expertises toxicologiques ont été ordonnées pour déterminer si une interaction médicamenteuse aurait pu provoqué la mort du détenu. La victime était un délinquant toxicomane au lourd dossier judiciaire.

"Selon un premier rapport du médecin légiste, il n’y a pas de lien entre la mort et les conditions d’interpellation. Il n’y a pas de lésion traumatique susceptible d’expliquer le décès", a assuré à Ouest-France le procureur d’Angers Yves Gambert.

Voir:

Gilet jaune dans le coma: les policiers ont-ils caché des preuves? (vidéo)

"Gilets jaunes" et brassards blanc: un service d'ordre pour éviter casse et "violences policières"

Violences policières: Didier A. aurait donné un coup de tête à une Gilet jaune

Le détenu décédé avait dénoncé des violences policières lors de sa garde à vue.


Commentaires

-