Un élève maquillé est convoqué par la CPE, ses camarades le soutiennent (photo)

Un élève maquillé est convoqué par la CPE, ses camarades le soutiennent (photo)

Publié le 21/02/2019 à 12:54 - Mise à jour à 13:00
©Fredy Builes/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un lycéen d'Albi a été convoqué par la CPE de son établissement lundi après la plainte de la mère d'une élève parce qu'il était maquillé. La menace d'expulsion dont il a fait l'objet a touché ses camarades qui ont été des dizaines à venir maquillés le lendemain en signe de soutien et de protestation.

Alexis, un élève de première au lycée Bellevue d'Albi dans le Tarn, a été à l'origine d'une vague de solidarité dans son établissement. Tout a débuté lundi, alors que la mère d'une élève l'a aperçu maquillé au sein de l'établissement.

Elle a alors prévenu l'administration et l'adolescent a été convoqué par la CPE, conseillère principale d'orientation, et a même eu une entrevue avec la principale. Son maquillage, jugé trop marqué, lui valait alors une menace d'expulsion.

Loin d'en rester là, le lycéen a décidé de partager sa mésaventure sur son compte Instagram. "Je viens d'être convoqué chez la CPE parce qu’une collégienne a été choquée que je me maquille et sa mère a appelé pour dire que c'était choquant donc je n'ai plus le droit de me maquiller sinon bye bye le lycée", a-t-il écrit.

A voir aussi: Par petites touches, les hommes se mettent au maquillage

Il ne s'attendait sûrement pas à ce que sa photo soit très largement reprise sur Twitter. Partagée des milliers de fois l'image a aussi été reprises par certains élèves de son établissement.

Et ceux-ci ont décidé de soutenir Alexis. Une vague de solidarité qui s'est traduite par… des dizaines de jeunes maquillés au début des cours mardi 19.

La proviseure de l'établissement a tenu a réagir face à l'ampleur de l'affaire. Elle a expliqué à La Dépêche du Midi que "lundi à la cantine scolaire que le lycée partage avec le collège, Alexis a croisé une élève de sixième alors qu’il portait des talons et était très maquillé. Visiblement, elle a été choquée et en a parlé à sa mère qui nous a contactés pour faire part de son inquiétude. Nous avons répondu comme nous avons pu pour la rassurer et notre CPE en a discuté avec Alexis. Il a lui-même reconnu qu’il portait un maquillage très marqué ce jour-là".

Cependant, elle a assuré qu'il n'avait jamais été menacé d'expulsion. Alexis, qui juge de son côté que "l’entretien n’aurait même pas dû avoir lieu", a assuré que dorénavant l'administration de l'établissement ne tenait plus le même discours et que la principale l'avait même "encouragé à continuer de (se) maquiller".

A lire aussi:

"Pot de maquillage": Son-Forget (LREM) va recevoir une "lettre d'avertissement"

Contre "l'injonction à être sexy", Sara Forestier apparaît sans maquillage dans l'émission "Stupéfiant!" (vidéo)

5 conseils pour un maquillage réussi

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Un lycéen a été convoqué par l'administration de son établissement parce qu'il était venu en cours maquillé et en talons.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-