Un footballeur italien suspendu pour blasphème

Rolando Mandragora

Un footballeur italien suspendu pour blasphème

Publié le :

Mercredi 29 Août 2018 - 18:00

Mise à jour :

Mercredi 29 Août 2018 - 18:08
Un footballeur italien a tenu des propos blasphématoires lors d’un match de championnat. La ligue de football italienne lui a infligé un match de suspension.
©FRANCK FIFE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

C'est une suspension pour un motif pour le moins surprenant que vient de recevoir un joueur italien qui évolue en Serie A (équivalent transalpin de la Ligue 1). En effet, Rolando Mandragora, milieu de terrain de l'équipe de l'Udinese, a écopé d'un match de suspension par la Ligue italienne de football professionnel pour "propos blasphématoires" lors d'un match qui opposait le week-end dernier son équipe à la Sampdoria de Gênes.

L’épisode avait échappé aux arbitres du match remporté par l’Udinese (1–0) mais la Lega Serie A a analysé les images diffusées à la télévision et déterminé que le joueur de 21 ans avait "insulté la Vierge Marie et comparé Dieu à un chien". 

Voir - Javier Bardem défend un acteur poursuivi pour blasphème en Espagne: "ça ramène au franquisme"

Le constat qui a été établi en "lisant sur les lèvres du joueur, ne souffre d’aucun doute", il a donc été "clairement vu (en train de) proférer des propos blasphématoires, identifiables visuellement en lisant sur ses lèvres".

Une décision qui a stupéfait l'entraîneur de l'Udinese Daniele Prade. "Mandragora est une bonne personne. Il méritait tout au plus un avertissement", a-t-il estimé. Formé au Geno (autre club de la vile de Gênes), ce jeune gaucher, passé par la Juventus de Turin, a joué la saison dernière dans le petit club du FC Crotone pour qui il a inscrit deux buts. Il a été transféré cette saison dans le grand club de la ville d'Udine, dans le Frioul. Rolando Mandragora a été sélectionné une fois en équipe A d'Italie après être passé par toutes les équipes de jeunes.

Le journal Le Monde rappelle qu'un fait similaire avait déjà eu lieu en 2010. L'attaquant de la Sampdoria de Gênes, Nicola Pozzi avait reçu la même suspension pour avoir dit "cochon de Dieu" à la fin d'un match alors qu'il se trouvait avec un coéquipier.

Lire aussi:

Au Pakistan, la percée d'un parti "anti-blasphème" 

Indonésie/blasphème: deux ans de prison pour le gouverneur de Jakarta

Rolando Mandragora a été sanctionné pour blasphème.

Commentaires

-