Un "gang du sexe" reconnu coupable de 1.500 viols

Un "gang du sexe" reconnu coupable de 1.500 viols

Publié le 30/10/2018 à 11:05 - Mise à jour à 11:23
©Activedia/Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Au Royaume-Uni, sept hommes ont été condamnés lundi pour viols ou attentats à la pudeur. Membres d'un gang de Pakistanais, ils ont fait environ 1.500 victime chez des jeunes adolescentes de la classe ouvrière pendant une quinzaine d'années.

C'est une affaire hors normes jugée par la justice britannique. Sept hommes membres d'un gang de Pakistanais ont été reconnus coupables lundi 29 d'avoir violé ou exploité sexuellement environ 1.500 jeunes filles. Les faits se sont déroulés sur une quinzaine d'années, entre 1997 et 2013, dans la ville de Rotherham, dans le Nord de l'Angleterre.

L'enquête a débuté en 2014 à l'issue d'un rapport ayant souligné l'échec de la police et des services sociaux à mettre fin au phénomène qui touchait cette ville en banlieue de l'agglomération de Sheffield. Des jeunes filles, le plus souvent issues de la classe ouvrière blanche et défavorisée, étaient violées et "soumises à des actes dégradants et violents" selon les mots de la procureure. Les victimes étaient souvent alcoolisées ou droguées de forces pour faciliter les crimes. Un phénomène appelé "grooming" outre-Manche et qui cristallise les tensions raciales à chaque nouvelle affaire.

A la barre, c'est aussi une étrange attraction des victimes pour leurs bourreaux qui a permis de souligner la dimension sociale de cette affaire. La procureure a en effet rappelé que "les filles étaient fascinées par des hommes asiatiques (terme qui désinge également la population d'origine pakistanaise en anglais, NDLR) plus âgés, des hommes qui avaient une voiture. Elles pensaient qu'ils menaient la grande vie (…) aucune n'avait la maturité de réaliser qu'elles étaient manipulées et exploitées".

Voir aussi: Enlevée à 15 ans, mariée de force et esclave sexuelle pendant 12 ans

L'une des victimes a expliqué à la barre qu'elle avait été forcée d'avoir des relations avec "une centaine d'Asiatiques" alors qu'elle avait à peine 16 ans.

Dans le box des accusés, ce sont des hommes trentenaires qui répondaient des faits, signe qu'ils ont commencé à abuser de jeunes filles alors qu'ils n'étaient eux-mêmes que des adolescents. Six d'entre eux ont finalement été reconnus coupables de viols, le septième, lui, ne voyant retenu que l'accusation d'attentats à la pudeur. Ils ont tous été placés en détention provisoire et connaîtront le niveau de leur peine le 16 novembre.

Lire aussi:

Le meurtre d'un adolescent par un gang crée l'effroi à New York

Suède: trois morts dans une fusillade à Malmö, en proie aux guerres de gangs

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les sept hommes ont été condamnés lundi.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-