Un gilet jaune a-t-il fait un tag antisémite sur un restaurant à Paris?

Un gilet jaune a-t-il fait un tag antisémite sur un restaurant à Paris?

Publié le :

Dimanche 10 Février 2019 - 17:55

Mise à jour :

Dimanche 10 Février 2019 - 17:57
© GERARD JULIEN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Samedi 9, le musicien Jean-Yves d'Angelo a partagé la photo de la façade d'un fast-food parisien, tagué d'une insulte antisémite. Il accusait alors un gilet jaune d'avoir commis cet acte en marge de l'acte 13 qui s'est déroulé le même jour.

"Juden", cette inscription antisémite a été inscrite sur la façade d'un restaurant Bagelstein à Paris. Le musicien Jean-Yves d'Angelo (il a depuis supprimé son compte) a partagé une photo dénonçant cet acte raciste samedi 8.

Rapidement sa publication a été partagée, notamment pas le dessinateur Joann Sfar qui a affirmé que le tag, qui signifie "juif" en allemand et qui est une référence aux inscriptions antisémites du IIIe Reich, avait été commis par un gilet jaune.

Samedi se déroulait en effet l'acte 13 de la mobilisation de ce mouvement contestataire dans la capitale, comme dans bien d'autres villes de France.

A voir aussi: "Antisystème" mais aussi antisémite, l'ultradroite veut "aiguillonner les gilets jaunes"

"Je garde un silence de tombe depuis cette histoire de gilets jaunes. Car je sais ce qu’on va me répondre. C’est bizarre ce moment où l’on se dit qu’il est inutile de parler. On ne parvient même pas à se souvenir du nombre de banderoles ou cris ou graffitis antijuifs qui ont explosé depuis le début du mouvement", a ainsi écrit Joann Sfar sur son compte Facebook.

"Il y aurait eu de tels graffitis antisémites à un défilé de n’importe quel grand parti ou syndicat, ça aurait fait un scandale justifié. Même à un défilé du Front national, ils auraient eu trois procès et Marine Le Pen aurait exclu du monde! Ici, non. Ici, personne n’a rien vu, n’y est pour rien, n’en pense rien", a-t-il poursuivi.

Mais pourtant, Libération a contacté le responsable du fast-food qui assure que le tag n'est pas lié au mouvement des gilets jaunes.

"Cela n’a rien à voir avec la manifestation. La manifestation n’est absolument pas passée dans notre quartier, et ce tag de toute façon a été effectué bien avant que la manifestation ne commence", a-t-il expliqué en précisant que le graffiti avait été fait dans la nuit de vendredi 8 à samedi 9.

Ce ne serait donc pas un gilet jaune qui aurait commis cet acte, qui n'en est pas moins grave.

Au moins de décembre, alors qu'une manifestation de gilets jaunes avait dégénéré dans le quartier de Montmartre dans le 18e arrondissement de la capitale, des manifestants avaient mimé et chanté le chant de la quenelle, popularisé par Dieudonné.

A lire aussi:

Mahjoubi interpellé par le même "Gilet jaune" antisémite et complotiste qu'Apathie (video)

La permanence du député Bruno Studer (LREM) dégradée par des tags racistes et antisémites (photo)

Des "gilets jaunes" chantent "La Quenelle" de l'humoriste antisémite Dieudonné (vidéo)

Un gilet jaune est accusé, à tord visiblement, d'avoir commis un tag antisémite sur la façade d'un restaurant à Paris.


Commentaires

-