Un homme retrouvé mort dans la salle d'attente des urgences de l'hôpital de Perpignan

Un homme retrouvé mort dans la salle d'attente des urgences de l'hôpital de Perpignan

Publié le :

Vendredi 03 Mars 2017 - 14:52

Mise à jour :

Vendredi 03 Mars 2017 - 14:58
Un quinquagénaire a été retrouvé mort dans la salle d'attente de l'hôpital de Perpignan. Son demi-frère a porté plainte, il affirme que le personnel ne se serait aperçu du décès qu'au bout de plusieurs heures.
©Gelebart/20Minutes/Sipa
PARTAGER :

Lucas Carcano

-A +A

Dans la salle d'attente des urgences du centre hospitalier de Perpignan, un homme de 56 ans a été retrouvé mort le 23 février à 3h du matin, a rapporté France Bleu Roussillon. D'après son demi-frère le personnel soignant ne se serait aperçu du décès que plusieurs heures plus tard. Il a décidé de porter plainte.

Le défunt qui habitait le centre-ville de Perpignan dans les Pyrénées-Orientales, s'était déjà rendu deux fois aux urgences les jours précédents. Il souffrait d'une artérite des membres inférieurs, une affection touchant les artères qui perturbe la circulation sanguine et réduit l’apport d’oxygène aux muscles. L'homme a fait deux crises coup sur coup les 21 et 22 février, et a été à chaque fois pris en charge et soigné par l'établissement. Suite à la seconde crise, il devait rentrer chez lui. S'apercevant qu'il avait oublié ses clefs il a été autorisé à dormir dans les locaux de la Croix-Rouge à l'hôpital. Au bout d'une heure il a fait une troisième crise et s'est donc rendu aux urgences avant de décéder dans la salle d'attente à 3h du matin.

Une autopsie du corps doit avoir lieu ce vendredi 3 à Montpellier afin de déterminer combien de temps l'homme a attendu aux urgences et quelle a été sa prise en charge au moment de sa troisième crise. Une enquête de police a été ouverte, mais également une enquête interne à l'hôpital.

Une autopsie du corps doit avoir lieu vendredi 3 à Montpellier afin de déterminer combien de temps l'homme a attendu aux urgences et qu'elle a été sa prise en charge au moment de sa troisième crise.


Commentaires

-