Un médecin de la Pitié-Salpêtrière suspecté d'avoir racketté des réfugiés

Un médecin de la Pitié-Salpêtrière suspecté d'avoir racketté des réfugiés

Publié le :

Mercredi 11 Mai 2016 - 11:31

Mise à jour :

Mercredi 11 Mai 2016 - 11:35
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un médecin de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière a été suspendu de ses fonctions mardi, a annoncé la direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Il est soupçonné d'avoir reçu de l'argent de réfugiés contre de faux certificats médicaux.

L'appât du gain aurait motivé son geste. Un médecin de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Yves Benhamou, a été suspendu de ses fonctions, a annoncé mardi 10 la direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), car il aurait délivré contre de l’argent des documents incontournables à plusieurs réfugiés. En effet, ces certificats médicaux leur permettent d’initier la procédure de demande de titre de séjour pour raisons de santé.

"À la suite d’un signalement effectué par un bénévole d’une association d’aide aux migrants, un patient étranger en situation irrégulière bénéficiaire de l’AME (Aide médicale de l’État, NDLR) a rapporté avoir versé à plusieurs reprises des sommes d’argent en espèce", explique le communiqué de presse de l'AP-HP. "L’enquête interne menée par l’AP-HP (…) laisse supposer que d’autres patients dans des situations comparables auraient également été amenés à effectuer de tels versements", ajoute la direction des hôpitaux parisiens, sans préciser le nombre de personnes concernées.

Une procédure disciplinaire "sera engagée" alors que les faits ont également été signalés au Conseil de l’ordre compétent, indiquent le directeur général de l’AP-HP Martin Hirsch et le directeur des hôpitaux universitaires de la Pitié Salpêtrière-Charles Foix, Serge Morel. Ce type de décision "reste très rare", souligne la direction.

Le parquet de Paris dira dans les jours à venir s’il ouvre ou non une enquête sur la base de ce signalement. Il pourrait être mis en examen pour aide à l’obtention de faux certificats médicaux, escroquerie, trafic d’influence, voire aide au séjour irrégulier.

Un médecin de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière a été suspendu de ses fonctions mardi, a annoncé la direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Commentaires

-