Un militaire français interpellé en Espagne avec des armes et des munitions (photo)

Un militaire français interpellé en Espagne avec des armes et des munitions (photo)

Publié le :

Lundi 31 Décembre 2018 - 18:33

Mise à jour :

Lundi 31 Décembre 2018 - 18:42
©Lluis Gene/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un militaire français transportant un pistolet 9 mm, plusieurs chargeurs ainsi que des armes blanches a été interpellé dimanche à Barcelone alors qu'il tentait d'entrer dans la basilique de la Sagrada familia. La piste terroriste aurait été écartée mais la provenance de cette arme était encore le sujet d'interrogations ce lundi.

Un ressortissant français, présenté comme un militaire en vacances, a été interpellé dimanche 30 après avoir tenté de pénétrer dans la Sagrada familia, haut lieutouristique espagnol, avec cinq chargeurs pleins de munitions de calibre 9 mm et plusieurs armes blanches dans son sac. Le pistolet correspondant a par la suite été retrouvé dans son véhicule. L'homme a plaidé le malentendu, mais les autorités s'interrogent sur la provenance suspecte de son arme de poing.

Cet individu a tenté d'entrer dans la basilique, mais le détecteur à rayons X a révélé la présence des munitions dans son sac, ainsi que de plusieurs couteaux dont un de type "push dagger", destiné au combat dans une logique "défensive". L'homme a donc été immédiatement arrêté. Il s'est présenté comme un militaire français en vacances avec sa petite amie, déclaration qui aurait été confirmée par les autorités françaises, selon La Vanguardia.

Voir: Nouvel An - sécurité renforcée sur fond de mobilisation des "gilets jaunes"

Il a déclaré être passionné de tir et avoir tout simplement oublié que ses munitions se trouvaient dans son sac au moment de passer le contrôle de sécurité. Il a tenté de justifier la présence de son arme de poing dans la voiture par le contexte de menace terroriste en Europe.

Si la piste terroriste aurait rapidement été écartée par les enquêteurs catalans, ceux-ci seraient néanmoins intrigués par cette arme. Le numéro de série aurait en effet été limé, signe qui d'habitude indique qu'elle a été acquise illégalement. Le militaire ne serait par ailleurs pas titulaire d'une autorisation particulière lui permettant de transporter ainsi une arme, a fortiori à l'étranger. Il a passé une première nuit en garde à vue tandis que l'enquête se poursuit.

Lire aussi:

Des terroristes présumés prévoyaient de commettre un attentat le 17 novembre

"Obligé de travailler avec des porcs", un militaire déconseille de s'engager dans l'armée (vidéo)

Le militaire français aurait invoqué le contexte terroriste pour justifier le transport d'une arme.

Commentaires

-