Un moniteur accusé d'actes pédophiles sur une vingtaine de petites filles

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 09 janvier 2019 - 17:09
Image
Une balance de la justice
Crédits
© LOIC VENANCE / AFP
Le pédophile présumé est aujourd'hui incarcéré, il a reconnu avoir fait subir des attouchement à des fillettes.
© LOIC VENANCE / AFP
Un homme âgé de 35 ans est soupçonné d'avoir commis des attouchements sexuels sur des petites filles alors qu'il était moniteurs dans un centre de loisir en Suisse. Pas moins d'une vingtaine d'enfants âgées de quatre à onze ans seraient concernées.

L'histoire est sordide. Un homme de 35 ans est accusé d'avoir fait subir des attouchements à une vingtaine de fillettes alors qu'il était moniteur dans des centres de loisir Caritas Jeunesse à Genève et dans les cantons de Vaud et du Valais, en Suisse.

Les faits se seraient déroulés entre 2011 et 2018, une période longue de sept ans qui a pu prendre fin grâce au témoignage de l'une des petites victimes présumées, toutes âgées de quatre à onze ans au moment des faits.

Les agressions dont il est accusé se seraient déroulées dans les chambres des enfants, dans le bus, le train ou encore à la plage.

Il aurait même parfois filmé les faits, rapportait mardi 8 la Tribune de Genève. En 2011, lors d'un camps dans la campagne genevoise, le moniteur aurait ainsi baissé la culotte d'une petite fille de cinq ans pour filmer son sexe.

A voir aussi: Le moniteur d'accrobranche condamné pour attouchements sexuels sur des ados

Ces films pédopornographiques auraient été pour certains partagés sur des forums pédophiles.

Une jeune victime est finalement sortie du silence à la fin de l'année 2018 et l'ancien moniteur a été interrogé en décembre dernier.

Il a alors petit à petit reconnu les faits qui lui étaient reprochés, indiquant qu'il avait "essayé à plusieurs reprises d'arrêter tout ça".

Depuis qu'il est incarcéré, il a expliqué qu'il ne ressentait plus de pulsions pédophiles. "Lorsque des pensées pédophiles me viennent, j’essaie de les tourner sur des fantasmes d’adultes". Il subi actuellement une expertise psychiatrique. Des experts devront déterminer le risque de récidive.

De son côté son ancien employeur, Caritas jeunesse, a aussi réagi à l'enquête. "Parmi plusieurs institutions concernées, Caritas Jeunesse a été la première à suspecter les abus de la personne incriminée dans le cadre de l’affaire citée".

L'organisme a expliqué avoir immédiatement signalé les faits à la police dès qu'il en avait eu vent.

A lire aussi:

Attouchements sur sa petite-fille, l'homme accusé aussi par sa fille

Alfortville: un animateur suspecté d'attouchements sur des fillettes

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.