Un mulot mort dans l'assiette d'un patient au CHU de Rouen

Un mulot mort dans l'assiette d'un patient au CHU de Rouen

Publié le :

Samedi 24 Février 2018 - 10:25

Mise à jour :

Samedi 24 Février 2018 - 10:41
Un mulot mort a été découvert dans l'assiette d'épinards d'un patient, a fait savoir jeudi la direction du CHU de Rouen. L'animal aurait été "récolté" en même temps que les légumes, et aurait déjoué tous les contrôles.
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Désagréable surprise pour un patient en cardiologie du CHU de Rouen qui a découvert un mulot mort dans son assiette d'épinards. Un incident révélé jeudi 22 par la direction de l'établissement. 

La présence de l'animal relèverait de la situation exceptionnelle et n'aurait pas eu de conséquence pour la santé des patients. Ce n'est d'ailleurs pas la propreté de l'hôpital qui serait en cause mais les contrôles tout au long de la chaîne de production.

Lire aussi: Créteil - elle trouve une crotte de souris dans son sandwich

En effet, la direction a insisté sur le fait qu'il ne s'agissait pas d'une souris des villes, mais d'un mulot des champs. Un petit animal commun dans les champs d'épinards qui peut parfois être ramassé lors de la récolte mécanisée. Pourtant "un contrôle est effectué à réception de la matière première, vient ensuite l’étape du lavage, du rinçage et du blanchiment, avant l’inspection manuelle des légumes sur des tapis", a fait savoir l'entreprise qui produit ces légumes surgelés à 76 actu.

Du fait de sa petite taille, le mulot aurait déjoué ces contrôles ainsi que ceux réalisés lors de la cuisson des épinards à l'hôpital. L'animal n'était porteur d'aucune infection selon la direction qui affirme qu'un tel incident ne s'était jamais produit.

"Cela pouvait concerner 80 patients", a affirmé à Paris-Normandie le délégué CGT du personnel. "Les procédures de contrôle n’ont pas été efficientes. (...) L’hôpital a renforcé ses contrôles à la cuisine centrale et le patient a été invité à manger les plats du Relais H payés par le fournisseur des épinards", explique-t-il.

Le mulot aurait échappé à tous les contrôles pour finir dans l'assiette d'un patient.


Commentaires

-