Un pédophile accusé de 216 viols risque 15.000 ans de prison

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 20 février 2019 - 13:13
Image
Une balance de la justice
Crédits
© LOIC VENANCE / AFP
Aux Etats-unis, un pédophile risque 15.000 ans de prison.
© LOIC VENANCE / AFP

Garrick Landon Bloom, un Américain de 46 ans, a été arrêté jeudi 14 en Floride, dans un centre pour SDF. Il est soupçonné de quelque 216 viols sur un enfants âgé de cinq ans au début des faits. Avec tous les chefs d'accusation cumulés, il risque 15.000 ans de prison.

La police de Tallahassee, en Floride, a arrêté jeudi 14 un homme soupçonné de multiples actes pédophiles. Garrick Landon Bloom, 46 ans, a été découvert dans un foyer d'accueil pour SDF et a aussitôt été interpellé.

L'homme devra prochainement répondre de quelque 865 chefs d'accusation devant la justice de Pennsylvanie.

Le quadragénaire est soupçonné de 216 viols, de 216 attentats à la pudeur aggravés, de 216 relations sexuelles involontaires déviantes ou encore de 120 agressions sexuelles. Les faits auraient tous été commis contre un jeune garçon, âgé de cinq ans au début des faits.

A voir aussi: Pédophilie: pour une victime, le film d'Ozon montre que les abusés sont "des bombes à retardement"

Le petit aurait subi ces sévices entre 2007 et 2012. Il avait fini par raconter les horreurs dont il a été victime à un adulte en octobre dernier. Il a expliqué qu'il avait été obligé de lui faire des fellations durant des années.

Un mandat d'arrêt avait été lancé à l'encontre du principal suspect en janvier dernier, il avait alors pris la fuite.

Il devra bientôt répondre des actes dont il est suspecté devant la justice. Tous les chefs d'accusation cumulés, il risque 15.000 ans de prison.

A lire aussi:

R. Kelly: une vidéo de viol pédophile transmise à la justice (avocat)

Ivre, son ami lui avoue être pédophile: il lui tranche la gorge

Jugé pour viols et agressions sexuelles sur mineurs, il estime ne pas "être pédophile"

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.