Un père et ses deux fillettes retrouvés morts à leur domicile

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 14 mars 2019 - 18:44
Image
Un gendarme à Balma, en Haute-Garonne, le 9 mars 2018
Crédits
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
La thèse du meurtre des deux fillettes et du suicide du père est suivie par les enquêteurs.
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives

Les corps d'un homme d'une soixantaine d'années et de ses deux fillettes ont été retrouvés ce jeudi 14 chez eux, en Dordogne. C'est la mère, qui avait quitté le domicile conjugal en vue d'une séparation, qui a fait la dramatique découverte.

Officiellement aucune thèse n'était encore privilégiée ce jeudi quelques heures après la terrible découverte. Mais la piste d'un double infanticide suivi d'un suicide serait particulièrement suivie.

Les corps de deux petites filles âgées de six et huit ans ainsi que celui de leur père ont été retrouvés sans vie dans la matinée, à leur domicile de Goûts-Rossignol (Dordogne).

C'est l'établissement scolaire des enfants qui avait prévenu la mère, les petites filles ne s'étant pas présentées à l'école en début de semaine. La mère, séparée s'est rendue sur place accompagnée de la maire de la commune. C'est alors qu'elles ont fait la macabre découverte. La mère a dû être hospitalisée en état de choc.

Voir: Accusée d'avoir tué ses jumeaux de 23 mois juste après Noël (photo)

Les gendarmes ont été prévenus et un médecin légiste ainsi que les techniciens de l'identification criminelle ont été convoqués pour procéder aux premières constatations. Aucune arme n'aurait été découverte sur les lieux ni d'ailleurs aucune trace de violences. Les trois corps ont été retrouvés dans la même chambre. Une autopsie devrait être pratiquée afin d'établir les causes des décès.

S'il était trop tôt ce jeudi pour exclure certaines pistes, l'idée que le père aurait dans un moment de détresse émotionnelle tué ses deux enfants avant de mettre fin à ses jours serait privilégiée. Les parents étaient en instance de séparation et la mère avait quitté le domicile familial depuis plusieurs mois.

Lire aussi:

Elle noie sa petite fille de 4 ans et brûle son corps au nom de Dieu

Seine-et-Marne: son fils vient dans son lit après un cauchemar, il l'étrangle par "vengeance"

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.