Un prêtre gifle un bébé lors d'un baptême et provoque l'indignation (vidéo)

Choquant

Un prêtre gifle un bébé lors d'un baptême et provoque l'indignation (vidéo)

Publié le :

Jeudi 21 Juin 2018 - 10:15

Mise à jour :

Vendredi 22 Juin 2018 - 10:32
Dans une vidéo mise en ligne mercredi, on peut voir un prêtre gifler violemment un enfant lors d'un baptême en France. Des images qui ont provoqué des réactions outrées sur les réseaux sociaux.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les réseaux sociaux n'en finissent plus de s'indigner de ce geste de violence d'un homme d'Eglise. Sur une vidéo mise en ligne mercredi 20, on peut voir un prêtre baptiser un enfant, porté par une femme dans une église française dont la localisation est inconnue. Le petit garçon est relativement agité et pleure beaucoup.

Alors que le curé semble expliquer le déroulement de la cérémonie avec patience au bébé et aux adultes présents devant les fonts baptismaux, son ton change brusquement alors que les pleurs de l'enfant redoublent.

Voir: Vidéo du bébé giflé pendant son baptême: juste une "caresse" selon le prêtre 

Le prêtre demande alors sévèrement au bambin de se calmer une première fois puis une seconde avant de lui infliger une violente gifle sur la joue, sous les regards ahuris et choqués de l'assistance, en lui maintenant très fermement la tête.

Une jeune femme tente alors de raisonner l'homme d'Eglise qui poursuit la cérémonie comme si de rien n'était avant finalement qu'un homme présent ne reprenne le bébé des bras du prêtre. La vidéo s'arrête sur ces images.

Rapidement devenue virale, la vidéo a provoqué des réactions outrées sur les réseaux sociaux, de très nombreux internautes ayant été choqués par le comportement du prêtre.

En septembre 2017, une femme, âgée de 32 ans, avait été convoquée devant le tribunal de Perpignan pour "violences sur mineur", après avoir giflé son fils de 2 ans et demi. Elle avait finalement été relaxée par la cour. Pour rappel, en juillet 2016, l'Assemblée nationale avait voté contre "tout recours aux violences corporelles" des parents vis-à-vis de leurs enfants. Le Conseil constitutionnel avait ensuite censuré cette disposition en janvier 2017, pour des raisons de forme. 

La vidéo d'un prêtre giflant un enfant lors d'un baptême a provoqué l'indignation sur les réseaux sociaux.

Commentaires

-