Un site favorisant les rencontres entre étudiantes et personnes d'âge mûr démarche devant les universités parisiennes (photo)

Un site favorisant les rencontres entre étudiantes et personnes d'âge mûr démarche devant les universités parisiennes (photo)

Publié le :

Jeudi 26 Octobre 2017 - 09:50

Mise à jour :

Jeudi 26 Octobre 2017 - 09:56
©Capture d'écran RichMeetBeautiful
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des panneaux publicitaires mobiles d'un site de rencontre orienté sur les rencontre entre étudiant(e)s et personnes aisées ont été placés devant plusieurs universités parisiennes. Derrière la polémique, cet acte met en lumière le phénomène de la prostitution étudiante.

L'affaire a fait du bruit et lève le voile sur un phénomène dérangeant mais bien réel. Mercredi 25, une voiture transportant un panneau publicitaire pour le site Rich Meet Beautiful a été aperçu devant l'université Paris Descartes, en plein cœur de Paris. Elle avait déjà été aperçu la veille devant l'université Pierre et Marie Curie. Le principe de ce site de rencontre? Favoriser la rencontre entre des étudiants et des "Sugar daddy" et des "Sugar Mama", autrement dit des personnes d'âge mûr prêtes à payer pour être en "galante compagnie" avec des étudiants (et généralement des étudiantes).

La mairie de Paris a saisi mercredi 25 le procureur de la République pour demander des poursuites contre ce site Internet soupçonné de favoriser la prostitution, ce qui le ferait tomber sous le coup du proxénétisme. Or, au-delà de la qualification pénale et de l'opportunisme douteux de Rich Meet Beautiful (qui veut dire en français, pour rappel, "des riches rencontrent des beaux"), la démarche publicitaire rappelle l'existence d'une prostitution étudiante difficile à quantifier mais dont les observateurs de terrain s'accordent à dire qu'elle est importante.

En 2013, la députée socialiste de l'Essonne Maud Olivier (battue en 2013) avait mené une enquête dans les deux universités de son département démontrant que 2,7% des étudiants avait déclaré avoir eu un rapport sexuel contre de l'argent, des biens ou un service. Des chercheurs ou des associations travaillant sur ces questions indiquent qu'il s'agit sans doute d'une fourchette basse.

En septembre, Rich Meet Beautiful avait déjà essayé de se faire connaître en Belgique mais a dû mettre fin à cette campagne publicitaire d'un genre un peu particulier face à la levée de boucliers dans un pays où la prostitution organisée est pourtant légale. Le site Rich Meet Beautiful a été lancé en 2017 par une société norvégienne.

Le site propose des rencontres où la question du tarif n'est pas très loin.


Commentaires

-