Un soldat britannique luttant contre le braconnage meurt écrasé par un éléphant

Un soldat britannique luttant contre le braconnage meurt écrasé par un éléphant

Publié le :

Mardi 07 Mai 2019 - 16:40

Mise à jour :

Mardi 07 Mai 2019 - 16:52
© CHRIS JEK / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Dimanche 5, un militaire britannique de 23 ans déployé au Malawi est mort lors d'une patrouille, écrasé par un éléphant. Ce soldat était déployé dan s le cadre d'une opération de soutien aux autorités locales dans la lutte contre le braconnage. 

Il était déployé pour lutter contre les braconniers chassant les animaux protégés. C’est l’un d’entre eux qui l’a pourtant tué. Un militaire britannique est mort dimanche 5 au Malawi, écrasé par un éléphant lors d’une opération comme le rapporte la presse britannique (voir ici).

Mathew Talbot, 23 ans, a été piétiné par l’éléphant alors qu’il était en mission dans la réserve du parc national de Liwonde où sévissent des braconniers à la recherche de l’ivoire des éléphants. Le jeune homme originaire de Birmingham dans l’ouest de l’Angleterre fait partie du contingent de 120 soldats britanniques déployés sur place pour appuyer les autorités locales dans ce type d’opérations.

Les conditions exactes de la mort du jeune homme ne sont pas connues avec exactitude mais le soldat était visiblement en patrouille lorsqu’il a été piétiné par l’animal.

Les soldats britanniques sont déployés dans plusieurs d’Afrique pour appuyer la lutte contre le fléau du braconnage. Au Malawi par exemple, la population des éléphants qui s’élevait à 4.000 dans les années 1980 est tombée à 2.000 à cause du braconnage.

Lire aussi: Un braconnier écrasé par un éléphant et dévoré par des lions dans une réserve

Londres a d’ailleurs annoncé que le gouvernement débloqué 26 millions de livres sterling d’ici à 2020, soit environ 30,3 millions d’euros, pour financer ces opérations sur le sol africain.

Le trafic d’animaux sous toutes ses formes seraient le quatrième "business" illégal le plus rentable après le trafic d’êtres humains, la drogue et les armes, ayant généré en 2018 un revenu de presque 20 milliards d’euros pour les malfaiteurs.

Voir aussi:

Un braconnier américain condamné à visionner "Bambi"

Afrique du Sud: des braconniers dévorés par des lions

 

L'éléphant a écrasé le militaire lors d'une patrouille (illustration).

Commentaires

-