Violeur en série, le "prédateur sadique" arrêté à Paris après 3 ans de traque

Violeur en série, le "prédateur sadique" arrêté à Paris après 3 ans de traque

Publié le :

Vendredi 26 Octobre 2018 - 13:39

Mise à jour :

Vendredi 26 Octobre 2018 - 14:11
©Hadj/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 35 ans a été arrêté le 18 octobre dernier, suspecté d'être le "prédateur sadique" ayant commis au moins deux viols et une tentative depuis 2015, accompagnés d'actes de violence. Le suspect a reconnu les faits en garde à vue. Il était inconnu de la justice.

Il était insaisissable depuis l'été 2015. Selon une information dévoilée par TF1/LCI, les forces de l'ordre ont arrêté le "prédateur sadique", un violeur en série que les enquêteurs ne parvenaient pas à appréhender.

L'homme serait l'auteur de deux viols particulièrement sordide sur des jeunes femmes, l'un d'entre eux s'étant même déroulé quasiment en public.

En août 2015, rue de Charenton, dans l'est de Paris, une adolescente de 14 ans est violée dans le hall de son immeuble. Son agresseur n'hésitera pas à la frapper violemment à coups de poings, de pieds et de casque de moto avant d'abuser sexuellement de la malheureuse. Une trace ADN est prélevée, mais elle ne correspond à aucun des profils recensés dans les fichiers de la police.

Un an plus tard, nouveau viol et nouvelle trace ADN similaire à la première agression. La victime est cette fois une femme de 20 ans. La malheureuse a été violée en plein jour au Forum des Halles, un centre commercial qui voit passer 150.000 personnes par jour. Mais personne n'a rien vu. Le violeur s'est fait passer pour un policier en civil auprès de sa victime, un prétexte pour l'emmener dans un lieu à l'abri des regards et commettre son crime avant de la menacer de mort avec un couteau.

Voir aussi: Le violeur nécrophile prélevait les organes sexuels de ses victimes au tournevis

Vendredi 12 octobre, ce serait le même homme qui a commis une tentative de viol, dans le 12e arrondissement de Paris. Les faits ressemblent à la première affaire: la cible du pervers est une adolescente de 13 ans, attaquée dans son hall d'immeuble. Mais la jeune fille va se débattre et hurler, ce qui finira par mettre en fuite l'agresseur qui sera capté par des images de vidéosurveillance.

La traque commence et à défaut d'identification par l'ADN, ce sont les images vidéo des couloirs du métro qui vont permettre de le localiser. Le 18 octobre il est arrêté dans 11e arrondissement de Paris alors qu'il se rendait chez sa compagne.

Le suspect est âgé de 35 ans. L'homme est totalement inconnu des services de police, d'où l'impossibilité de l'identifier plut tôt via son ADN. Au cours de sa garde à vue, identifié par ses victimes, il reconnaîtra les faits évoquant des "pulsions". Il sera placé en détention provisoire. L'enquête va devoir maintenant identifier d'autres éventuelles victimes du "prédateur sadique".

Lire aussi:

Détenus violeurs tabassés: des surveillants ont-ils ouvert les cellules aux agresseurs?

Finistère: baignade interdite à cause d'un dauphin "violeur"

L'homme a été arrêté après trois ans de traque (illustration).


Commentaires

-