Une djihadiste française demande aux autorités de rapatrier ses trois enfants (vidéo)

Une djihadiste française demande aux autorités de rapatrier ses trois enfants (vidéo)

Publié le :

Jeudi 02 Novembre 2017 - 12:44

Mise à jour :

Jeudi 02 Novembre 2017 - 13:04
© JM LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une jeune femme originaire de Nantes et vivant au sein de l'Etat islamique en Syrie depuis quatre ans a demandé mercredi aux autorités de rapatrier ses trois enfants. Ils sont actuellement prisonniers des forces kurdes.

Capturée par les forces kurdes lors de la chute de Raqqa, Margot a demandé aux autorités françaises mercredi 1er novembre de rapatrier ses trois enfants dans un reportage diffusé sur France 2. Cette Nantaise de 27 ans s'est convertie à l'islam à ses 18 ans et a rejoint le territoire syrien il y a maintenant quatre ans.

Au sein de l'EI, elle a été mariée à quatre hommes dont trois sont morts. Avec ses enfants, âgés de six ans, trois ans et cinq mois, elles vivait à Raqqa où elle a été capturée. "On a pas voulu tout ça. On a pensé rejoindre un certain modèle. Et on nous a présenté que des mensonges. On a été trompés", a-t-elle expliqué face à la caméra.

Une Française qui a rejoint l'Etat islamique en Syrie témoigne

Aujourd'hui, elle demande de l'aide aux autorités françaises. "Si on veut me faire porter la culpabilité, moi, je peux assumer, mais les enfants eux ne peuvent pas le supporter. Si on ne peut pas me rapatrier, au moins, qu'on ramène les enfants", a expliqué celle qui se dit "préparée depuis longtemps" à aller en prison.

Passible de la peine de mort en Irak et en Syrie pour avoir fait partie de l'Etat islamique, elle a dit ne pas s'en soucier mais s'inquiéter uniquement pour ses enfants.

Ce n'est pas la seule française dans ce cas. Lundi 30 octobre, la radio RTL dévoilait qu'une famille de djihadistes français, un couple et leurs trois enfants, qui avaient passé trois ans en Syrie demandaient aux aussi à être rapatriés pour être jugés.

Selon Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, peu de djihadistes français regagnent l'Hexagone. De plus, "tous les +returnees+ connus et identifiés font l'objet de procédures judiciaires", avait-il ajouté dans les colonnes de L'Express mardi 31 octobre en restant très flou sur le sort des français désireux d'être rapatriés comme Margot.

La Nantaise a quitté la France pour la Syrie il y a quatre ans.


Commentaires

-