Une fillette "à vendre" 1.000 euros sur Vinted

Une fillette "à vendre" 1.000 euros sur Vinted

Publié le :

Mardi 28 Août 2018 - 12:53

Mise à jour :

Mardi 28 Août 2018 - 12:57
Une annonce postée sur le site de revente de vêtements Vinted proposant une fillette pour 1.000 euros a été signalée aux gendarmes fin août. L'enfant s'est présentée aux forces de l'ordre pour avouer être à l'origine de cette "blague".
© GREG BAKER / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une internaute a repéré fin août sur le site Vinted, dédié à la vente de vêtements d'occasion entre particuliers, une annonce proposant une fillette à vendre dans l'Ain. Ce qui évoque bien sûr la traite d'êtres humains et la prostitution infantile.

La page Internet proposait "Juliette" pour la somme de 1.000 euros et affichait plusieurs photos montrant l'enfant -qui semble avoir une douzaine d'années environ- à visage découvert et sous plusieurs angles. Détail particulièrement ignoble, elle est présentée comme se trouvant dans un état "satisfaisant".

Voir: Elle vend ses enfants à des dealers contre de la drogue

"C’est une internaute rouennaise, Claire Pradel, par ailleurs conseillère municipale, qui a donné l’alerte après avoir vu passer cette annonce pour le moins insolite sur l’application dédiée normalement à la vente de vêtements de seconde main", rapporte le site 76Actu. Elle a déposé plainte à la gendarmerie de Rouen. Les militaires ont alors prévenu leurs homologues de Jassans-Riottier, où était localisée l'annonce.

Fort heureusement, elle s'est révélée être une blague de très mauvais goût. Suite à la médiatisation de l'affaire, la fillette en question ainsi qu'une amie avec qui elle aurait eu l'idée de cette "blague" se sont présentées à la gendarmerie. Elles ne devraient pas être inquiétées.

L'affaire illustre en tout cas les dangers que peut entraîner une utilisation irraisonnée d'Internet chez les plus jeunes, qu'il s'agisse de dévoilement de la vie privé ou de la mise en relation avec des adultes inconnus. Elle a également provoqué l'indignation de certains internautes qui ont accusé Vinted de ne pas suffisamment filtrer les contenus hébergés.

Lire aussi:

Des objets nazis mis en vente sur Leboncoin, le site présente ses excuses

La fillette a reconnu que c'était une blague.


Commentaires

-