Une Française, Tiphaine Veron, portée disparue au Japon depuis le 29 juillet

Une Française, Tiphaine Veron, portée disparue au Japon depuis le 29 juillet

Publié le :

Lundi 06 Août 2018 - 16:45

Mise à jour :

Lundi 06 Août 2018 - 16:58
Le 29 juillet dernier, Tiphaine Veron, une touriste française de 36 ans s'est volatilisée à Nikkô, à 150 kilomètres de Tokyo. Elle était arrivée deux jours plus tôt dans le pays.
©DR
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Elle s'appelle Tiphaine Veron, et depuis le 29 juillet, cette Française en vacances au Japon ne donne plus signe de vie. La police de la préfecture de Tochigi, au nord de Tokyo, dans le centre du pays, a annoncé l'ouverture d'une enquête pour retrouver la jeune femme.

Tiphaine Veron se trouvait au moment de sa disparition dans la ville de Nikkô, à 150 kilomètres de la capitale nippone, une destination prisée pour son important patrimoine religieux et son environnement naturel. La Française est arrivée au Japon –où elle se rendait pour la seconde fois– le 27 juillet, et a passé sa première nuit près de l'aéroport de Narita, non loin de Tokyo, avant de mettre le cap le lendemain sur Nikkô.

Le dimanche 29 juillet, elle a quitté son hôtel sans prendre son passeport, pour ce qui devait être visiblement une promenade en forêt. Elle n'est jamais reparue. C'est le gérant de l'hôtel où elle résidait qui donnera l'alerte le lundi 30, Tiphaine Veron n'ayant pas quitté les lieux comme convenu, sa valise étant toujours dans sa chambre.

Lire aussi - Espagne: le corps d'un jeune Français disparu en 2011 pourrait avoir été retrouvé

L'inquiétude est de mise pour deux raisons particulières. Primo, Tiphaine Veron souffre d'épilépsie et même si elle avait toujours sur elle, en principe, des médicaments pour soulager une poussée de sa maladie, elle a malgré tout pu être victime d'une crise. Secundo, la trentenaire est partie se promener en forêt alors que le jour même un typhon s'est abattu sur la région.

La police locale a fait savoir qu'elle n'excluait pas non plus la piste criminelle, celle d'une mauvaise rencontre.

Les deux frères et la sœur de Tiphaine ont quitté la France –la famille est originaire de Poitiers– pour rallier Nikkô samedi 4 et ont fait part depuis de leurs interrogations sur la lenteur des recherches ou sur l'absence de recherche par géolocalisation de son mobile, une procédure qui n'est possible au Japon que pour des mineurs. Selon Le Petit Journal, un média spécialisé pour les expatriés, aucun chien ni plongeur n'a encore été mobilisé.

Voir aussi:

Après des inondations meurtrières, le Japon subit l'assaut d'un typhon

Tiphaine Veron n'a plus donné signe de vie depuis le 29 juillet.


Commentaires

-