Une notaire condamnée pour des actes de cruauté envers ses 42 animaux

Une notaire condamnée pour des actes de cruauté envers ses 42 animaux

Publié le :

Mardi 30 Octobre 2018 - 15:07

Mise à jour :

Mardi 30 Octobre 2018 - 15:12
© Mladen ANTONOV / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une notaire de Tresserre, dans les Pyrénées-Orientales, a été condamnée pour des actes de cruauté envers ses 42 animaux de compagnie jeudi dernier. Ses 16 chats et 22 perruches et deux colombes et deux chiens vivaient chez elle dans des conditions désastreuses.

Ils ont vécu l'horreur. Une notaire de la commune de Tresserre, dans les Pyrénées-Orientales, a été condamnée jeudi 25 par le tribunal correctionnel de Perpignan pour des maltraitances envers ses animaux de compagnie.

Elle était en possession de 42 animaux de compagnie, chats, chiens, perruches et colombes, et les avait laissé livrés à eux-mêmes chez elle.

Ce sont des voisins qui se sont plaint d'odeurs pestilentielles auprès de la mairie et des associations de protection animale. Une enquête de gendarmerie a alors été ouverte et a permis de découvrir "une situation apocalyptique", d'après Midi Libre.

Pas moins de 16 chats ont été découverts dans un terrain emmuré mesurant 200 mètres carrés. Ils vivaient au milieu de leurs excréments mais aussi au contact de cadavres de leurs congénères qui n'avaient pas survécu.

Ces "squelettes sur pattes avec des poils" étaient pour certains atteints du typhus et ont dû être euthanasié. Des cadavres de chat ont aussi été retrouvés en état de décomposition dans une bassine d'eau et des sacs plastiques.

A voir aussi: Procès de la maltraitance animale à l'abattoir de Mauléon

Dans une maison surplombant le terrain, deux chiens ont par ailleurs été retrouvés. Ils vivaient là dans leurs excréments et l'un d'entre eux souffrait d'une blessure qui n'avait jamais été soignée.

Et ce n'est pas tout. Les militaires ont aussi découvert 22 perruches et deux colombes qui vivaient dans un volière de seulement 1,50 mètre. La plupart étaient atteints de parasites.

Tous les survivants ont été confiés à une association. Plusieurs organisations se sont offusquées face à cette affaire et ont dénoncé des sévices "manifestes, voulus et maintenus alors que cette dame ne souffre pas de problèmes psychologiques, qu'elle jouit d'une bonne situation et qu'elle connaît bien les besoins des animaux. Elle a fait endurer une souffrance extrême à ces bêtes".

L'avocate de la prévenue a quant à elle tenté de minimiser les faits devant la cour. "Il s'agit d'une personne qui a été dépassée et qui a fait preuve de négligence durant un mois. Si les chats ont perdu du poids, c'est à cause de la canicule qui s'est abattue sur le département mais il n'y a aucune intentionnalité de cruauté. Contrairement à ce que disent les associations, vous n'avez pas Cruella devant vous et la négligence n'est ni un délit, ni un acte de cruauté".

Sa défense n'a cependant pas été entendue et le tribunal a condamné la notaire à 1.500 euros d'amende, à la confiscation de ses animaux et l'interdiction définitive d'en posséder. Elle devra aussi s'acquitter de 5.000 euros en faveur de l'association qui a recueilli ses animaux au titre du préjudice matériel? S'ajoutent à cela 1.000 euros.

Trois associations s'étaient aussi portées parties civiles dans l'affaire, elles ont obtenu 3.500 euros au titre du préjudice moral.

A lire aussi:

Isère: la police abat un chien jugé dangereux, indignation sur Internet (vidéo)

Chien euthanasié à cause de viols répétés, 6 mois ferme pour le zoophile

Etats-Unis: Justice, le cheval qui avait porté plainte pour maltraitance a été débouté

La notaire possédait entre autre 16 chats qui vivaient dans des conditions catastrophiques.

Commentaires

-