Une petite fille torturée, brûlée et défigurée: le rituel vaudou sombre dans l'horreur

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 05 février 2018 - 11:33
Image
Une représentation dans une cérémonie vaudou.
Crédits
©Timothy Tolle/Flickr
La petite fille a subi un rituel vaudou.
©Timothy Tolle/Flickr
C'est un crime particulièrement atroce qui a connu sa première audience devant un tribunal des Etats-Unis: deux femmes d'origine haïtienne sont suspectées d'avoir torturé une petite fille de cinq ans dans le cadre d'un rituel vaudou "commandé" par la mère. Les accusées, deux sœurs, plaident non coupable.

Elles voulaient soi disant la libérer d'un "démon" qui la rongeait, elles ont fait infliger à l'enfant des tortures inimaginables de cruauté sur fond de pratiques occultes. Deux femmes d'origine haïtiennes ont comparu devant un tribunal américain et ont plaidé non coupable des chefs d'accusation de tortures sur une fillette de cinq ans.

Les faits se déroulent à East Bridgewater, dans le Massachusetts, non loin de Boston. Une mère de famille, une coiffeuse haïtienne, demande aux deux suspectes, Peggy LaBossiere, 51 ans qui est une cliente de son salon, et Rachel Hilaire, sa sœur de 40 ans, d'intervenir à leur domicile en pratiquer un rituel vaudou sur sa petite. La cause? L'enfant de cinq ans seulement avait visiblement un mauvais comportement. Pour la mère, pas de doute, c'est un signe de la présence du démon. Et quoi de mieux pour chasser un démon que de faire vivre l'enfer à celle qui en est habitée?

Lire aussi: Haïti veut apprendre du Bénin pour punir les crimes vaudous

Les deux femmes sont suspectées d'avoir alors attaché la petite à leur domicile où la mère l'avait emmenée avec son frère de huit ans, de lui avoir infligé d'horribles brûlures avant, pour chasser le démon, de la défigurer méticuleusement avec un objet pointu. Dans des circonstances qui restent à éclairicr, les deux femmes auraient aussi hésité, toujours dans le cadre du rituel, à décapiter le grand frère de la victime. Les séances de tortures se seraient répétées au moins à deux reprises, les deux enfants étant restés plusieurs jours chez leurs bourreaux.

Dans l'attente de leur procès, les deux femmes restent en détention. Les enfants ont été confiés aux services sociaux de l'Etat du Massachusetts. La mère, elle, a été internée dans un hôpital psychiatrique.

À LIRE AUSSI

Image
Des adeptes du vaudou s'agenouillent devant les prêtres lors d'une cérémonie de purification qui a l
Des cérémonies vaudou pour purger le Togo de son passé violent
Torse nu et perles autour du cou, un vaudoussi, un adepte du vaudou, se tient debout au milieu de la place publique de Bè, un quartier populaire de Lomé où se déroule ...
07 juillet 2017 - 22:35
Image
Des adeptes du vaudou participent à une cérémonies aux Gonaïves, à 171 km au nord de Port-au-Prince,
Haïti veut apprendre du Bénin pour punir les crimes vaudous
Trois sénateurs haïtiens, en visite au Bénin, se recueillent devant la statue de Toussaint Louverture, le héros de leur indépendance, érigée à Allada, ville du sud de ...
09 octobre 2017 - 17:35

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.