Une prostituée transsexuelle morte massacrée par une bande dans le bois de Boulogne

Une prostituée transsexuelle morte massacrée par une bande dans le bois de Boulogne

Publié le :

Vendredi 17 Août 2018 - 20:13

Mise à jour :

Vendredi 17 Août 2018 - 20:17
Dans la nuit de jeudi à vendredi, une prostituée transsexuelle d’origine péruvienne a été assassinée par une bande qui cherchait visiblement à dépouiller une voiture où un client était présent. La victime aurait cherché à s'opposer à ce vol.
© THOMAS SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une prostituée transsexuelle d'origine péruvienne a été assassinée dans la nuit du jeudi 16 au vendredi 17 août dans une allée du bois de Boulogne à l'ouest de Paris. Selon les premiers éléments de l'enquête rapportés par Le Parisien, la victime aurait été massacrée par une bande commettant des larcins dans le bois, haut lieu de prostitution nocturne.

Les faits se déroulent à deux pas du Racing Club de France. La victime, Elias pour l'état-civil mais se faisant appeler "Vanessa" aurait été attaquée par sept à huit d'individus. Selon une source policière rapportée par le journal, des petits groupes de malfaiteurs écument le bois et attaquent les voitures des clients quand ils sont en compagnie des travailleuses du sexe, pour les dépouiller. Est-ce qui est arrivé à Vanessa? C'est vers cette piste que semble se diriger l'investigation.

La victime aurait eu le temps d'appeler au secours avant de perdre la vie, rameutant d'autres travailleuses du sexe sur les lieux mais ces dernières n'ont pu que constater le crime. Le corps de Vanessa présentait de nombreuses marques de coups de couteau avec une plaie béante au thorax. L'autopsie pratiquée ce vendredi 17 au matin montrera pourtant que la trentenaire a finalement été tuée par balle.

Lire aussi: Le voguing, "danse de combat" de gays et transexuels discriminés

La brigade criminelle de la police judiciaire a été saisie de l'enquête pour essayer d'identifier les agresseurs qui, pour l'instant, sont tous en fuite.

En 2013, une prostituée avait déjà été assassinée au même endroit par un homme de 21 ans qui voulait "passer ses nerfs" et qui avait poignardé sa victime avant de mettre le feu à son cadavre.

Le dernier crime sur une prostituée dans le bois de Boulogne remonte à juin 2017 où une travailleuse du sexe bulgare quinquagénaire avait été retrouvée morte, face contre terre, dans un bosquet.

Voir aussi: 

Var: une transgenre brésilienne s'introduit chez son voisin et lui fait une fellation

En Chine, les transgenres sortent de l'ombre pour contrer les discriminations

La prostituée transsexuelle se serait opposée à un vol (illustration).


Commentaires

-