Une vidéo à caractère sexuel entre un détenu et une surveillante sur Snapchat

Une vidéo à caractère sexuel entre un détenu et une surveillante sur Snapchat

Publié le :

Mardi 17 Juillet 2018 - 08:23

Mise à jour :

Mardi 17 Juillet 2018 - 08:26
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une enquête a été ouverte jeudi dernier par l'administration pénitentiaire après la diffusion d'une vidéo à caractère sexuel sur les réseaux sociaux. La séquence qui aurait été filmée au centre de Lille-Sequedin, dans le Nord, montrerait une surveillante stagiaire en train de pratiquer une fellation à un détenu.

L'administration pénitentiaire a ouvert une enquête jeudi 12 après la découverte d'une vidéo à caractère sexuel visiblement tournée au centre de détention de Lille-Sequedin, dans le Nord, et diffusée sur Snapchat.

Tournée en caméra cachée, la séquence montre une surveillante stagiaire en tenue et un détenu torse nu, tout deux dans la cellule de l'homme.

Selon Le Parisien, une télévision émet un léger bruit de fond sur la vidéo. La surveillante a donc été filmée en train de vérifier que personne ne passe dans le couloir avant de s'agenouiller devant le détenu et de pratiquer ce qui ressemble à une fellation.

A voir aussi: Rennes - surveillante de prison, elle approvisionnait les détenus en drogue et en alcool

La courte séquence aurait d'ailleurs été filmée avec le téléphone du jeune homme de la vidéo, mais c'est un de ses codétenus qui l'aurait diffusée sur le réseau social Snapchat.

L'homme a été identifié et est âgé de 26 ans. Il est incarcéré depuis 2017 pour des affaires de trafic du stupéfiants et de vol. Il a été transféré dans un autre centre de détention. Par ailleurs, l'administration pénitentiaire a retrouvé trois téléphones portables dans sa cellule, dont celui qui a été utilisé pour filmer la scène à caractère sexuel.

La surveillante stagiaire est elle aussi en mauvaise posture, puisqu'il est bien évidemment interdit d'entretenir des relations intimes avec les détenus.

La directrice de l'ENAP, Ecole nationale de l'administration pénitentiaire, a demandé l'interruption de sa formation et une procédure disciplinaire a été engagé contre la jeune femme.

La vidéo d'une surveillante en train de pratiquer une fellation sur un détenu a entraîné l'ouverture d'une enquête.


Commentaires

-