Une ville instaure le premier permis de mendier payant

Une ville instaure le premier permis de mendier payant

Publié le :

Mardi 06 Août 2019 - 18:38

Mise à jour :

Mardi 06 Août 2019 - 18:38
©Mauro Monti/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La ville d'Eskilstuna, en Suède, a instauré jeudi 1er un permis de mendier payant. Les personnes qui seraient prises en train de solliciter les passants sans cette autorisation risquent une forte amende.

La mesure en surprendra plus d'un, mais elle est tout ce qu'il y a de plus officiel. La ville de Eskilstuna est depuis jeudi la première de Suède à avoir instauré un permis de mendier payant, accompagné d'une amende pour ceux qui ne respecteraient pas la consigne.

Désormais, les personnes qui souhaitent solliciter la générosité des passants devront au préalable remplir un formulaire en ligne ou dans un commissariat, sur présentation d'une pièce d'identité valide.

Il leur coutera 250 couronnes suédoises (23 euros) pour être autorisés à faire la manche pendant trois mois. Il faudra ensuite renouveler le permis. L'amende pour mendicité non autorisée a été fixée à 4.000 couronnes (plus de 370 euros).

Voir: Besançon - le maire édulcore un arrêté polémique qui interdisait la mendicité

La mesure a sans surprise été dénoncée par plusieurs ONG locales pour qui elle va rendre les plus pauvres davantage vulnérables et sujets à l'exploitation par des réseaux criminels qui proposeraient de payer les permis pour ensuite racketter les nécessiteux.

Un conseiller municipal de la ville cité par le Guardian assume une "bureaucratisation" de la mendicité qui a pour but de "la rendre plus difficile", mais aussi de la "régulariser" à défaut de pouvoir l'empêcher. Selon lui, cette mesure va aussi pousser les nécessiteux à se rapprocher des autorités.

Plusieurs permis auraient déjà été octroyés tandis que des mendiants sans permis ont décidé de quitter la ville selon les médias locaux. En décembre dernier, la Cour suprême suédoise avait validé l'interdiction de la mendicité dans une première ville du pays, qui a par la suite été imitée par plusieurs autres.

Lire aussi:

Paris: un dispositif anti-SDF face à une Caisse d'Epargne va être retiré après une polémique

 

Les mendiants sans permis risquent une amende de plus de 370 euros.


Commentaires

-